AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: « Quand le marché est bon, tout le monde y gagne sa part. » Mer 16 Sep - 22:34
Invité
« I wanna hide the truth, I wanna shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. No matter what we breed, we still all made of greed. This is my kingdom come »
It's Where My Demons Hide
La ville souterraine ce n’était pas le truc de Hazel. Ça sentait la mort et la peur. Elle shoota dans un caillou qui fit fuir un chat maigre et errant. Au fond elle ne savait pas du tout si c’était une bonne idée ou pas d’aller là-bas, mais bon, elle était à la recherche de réponses à ses questions.

La blanche avait prit congé pour sa journée, disant à ses camarades qu’elle allait rendre visite au peu de famille qu’elle avait, mais bien sur ce n’était qu’une excuse. Hazel avait du faire pas mal de détours pour être sûre que personne n’était entrain de la suivre, déjà qu’elle se trouvait elle-même louche de partir en civil… jamais elle ne faisait ça ou très rarement, mais là il ne fallait pas trop se faire repérer dans les souterrains.

La lieutenante le savait en regardant les maisons en ruines, elle savait que si ce n’était pas Erwin qui l’avait trouvé ce jour là, elle aurait très certainement vécu dans cet endroit miteux. Hazel fit une pause, comme pour remercier le ciel, mais ce n’était pas du tout la raison… un rat venait tout juste de passer devant elle avec un doigt dans la gueule. Un doigt humain.
Elle frissonna un instant à l’idée que le gouvernement laisse de telles choses se produire et essaya de se consoler tout en se disant qu’au fond elle se battait pour que cela s’arrange, même si tout semblait aller de plus en plus mal entre les murs. Elle enfouit ses mains dans les poches de son veston en cuir noir qui était resté ouvert.

Hazel essayait d’être discrète, mais il y avait pourtant quelques regards qui convergeaient vers elle… c’était peut-être à cause du côté clair-obscur qu’elle faisait ressortir. Elle avait mit des vieilles cuissardes noire avec un pantalon blanc pas dans le meilleur état qui soit, avec une chemise blanche simple à laquelle elle avait remonté les manches jusqu’aux coudes. Sur ses cheveux blancs, pour les cacher un peu, elle avait posé un genre de béret grisâtre à cause de la poussière qu’il avait prit.

Hazel soupira un grand coup. La dernière fois qu’elle était venue dans les souterrains remontait à plusieurs mois. Avant elle était en mission ici, avant de devenir lieutenante. Elle savait ce que c’était de dormir dans un endroit qui put la pisse des rats et où la nuit les enfants gémissent de faim. Ouais elle avait fait ça et accepté de baisser le regard face aux atrocités du coin. Tout ça pour choper une bande de mercenaire, qui au bout du compte leur avait filé entre les doigts… enfin, presque.

Elle leva les yeux vers la pancarte de l’auberge qu’elle cherchait. C’était pas du tout un endroit accueillant, mais peut-être bien le seul endroit où il était possible de dormir sur de la paille et coupé du vent dans cette ville de merde.
Hazel soupira et poussa la porte. Le carillon tinta. Par pur automatisme son regard se mit immédiatement à tout inspecté en un battement de cil. C’était lugubre et mal entretenu…
Soudain la blanche sentit un coup de vent passer à côté d’elle puis quelque chose s’agripper, voir carrément se cacher derrière elle, puis elle entendit la voix et leva les yeux au ciel. Les problèmes commençaient déjà.

Une femme absolument atroce qui puait de la bouche était entrain de hurler contre le morveux qui refusait de se montrer, trouvant sécurité en Hazel. Cette dernière finie par laisser sortir un « Stop. » des plus glacials de sa bouche, invoquant ainsi un silence de tombe dans la pièce.

« Je ne sais pas ce qu’est le problème et je m’en fiche, mais on va arrêter de jouer au plus con en gueulant comme une truie sur un pauvre gamin qui doit pas avoir plus de dix ans. Bref. Je veux juste voir Arunja Khan. »

Hazel était un peu énervé, un peu. Mais cela n’augmenta que d’un cran quand la matrone lui rigola au nez en lui disant que le sale môme qui se planqué dans ses jupons était le fils de Khan et qu’elle n’avait qu’à lui demandé. La femme partit reparti en suite vaquer à ses occupations, après que Hazel lui ai jeté le regard le plus noir qu’elle trouva. La jeune femme fit volte-face et fixa le garçon, elle ne lui sourit pas, mais prit quand même une voix plus douce pour lui demander :

« Bonjour, j’aimerais parler à ton père, peux-tu me conduire à lui ? »

Le petit très certainement trop timide ne répondit rien et se contenta de hocher faiblement de la tête avant de partir vers les escaliers. Hazel le suivit jusqu’à la piaule la plus miteuse qu’elle eu jamais vue de toute sa vie. Elle se demanda comment c’était possible de vivre dans un tel endroit avec autant de choses et de bestioles. Son nez se ré-haussa quand elle sentit les odeurs pestilentielles et en voyant le manque d’hygiène critique qu’il y avait ici.
Son regard fini par se poser un hamac où quelqu’un semblait dormir. Le petit alla justement secouer ce dernier. Hazel s’appuya contre la porte en croisant ses bras sur sa poitrine, attendant que Khan soit en mesure de lui parler.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
avatar
Invité
MessageSujet: Re: « Quand le marché est bon, tout le monde y gagne sa part. » Jeu 17 Sep - 21:42
Arunja Khan






Quand le marché est bon, tout le monde y gagne sa part.






Reconcentres toi ! Ouais c'est ça tu y est ! Continue de le garder !

Deux Titans, on pourrait croire que cette scène se déroulerait au sein de Maria tombé il y a cinq ans. Mais il n'en était rien. En réalité, elle se passait dans les sous-sols de Sina. Il s'agissait d'Arn et de son fils tous les deux des Titan shifters. Mais personne ne s'en souciait, et pour cause, ils faisaient ça en cachette à l'abri des regards.

Devant Arn, se tenait un petit Titan d'à peine quatre mètres. La créature semblait épuiser et tenta une dernière fois de se relever avant de s'écrouler la nuque fumante. Lukas venait de quitter son Titan. Son père l'aida à s'extirper de la carcasse. L'enfant avait déjà commencé à fusionner avec son Titan comme en témoignait le fait qu'il n'avait plus d'avant bras. Heureusement qu'il pouvait se régénérer. De son côté, Arn s'empressa de jeter la carcasse du Titan de Lukas dans une nappe d'eau souterraine qui se trouvait à proximité de leur planque. Cela permettait de dissiper la fumée caractéristique des corps de Titans en décomposition.


Papa j'ai mal !


Le Titan s'approcha de l'enfant et lui ébouriffa les cheveux. Puis il se releva pour prendre des notes au sujet de la leçon du jour afin qu'il lui en fasse part sous forme humaine sachant qu'il aurait oublié ce qu'il aurait dit et fait en Titan. Une fois chose faite, il retira son harnais et le rangea soigneusement à sa place. Si sous forme humaine, Arn était désordonné au possible, en Titan, il était particulièrement soigneux avec ses affaires. Cependant, le mercenaire rangeait quand même ses armes et ses poisons chez lui vu la présence d'un enfant. Une fois débarrassé de son attirail, le Titan se jeta dans l'eau, puis ressorti sous forme humaine comme si l'eau avait un pouvoir spécial bien qu'en réalité elle servait uniquement à dissimuler les vapeurs. Arn s'approcha de la feuille qui avait été posée à côté de son pantalon. Il remit le pantalon et attrapa la note. En effet, les deux shifters ne portaient qu'un pagne quand ils utilisaient les Titans afin de ne pas avoir trop chaud et de ne pas abimer leurs vêtements sachant que ce n'était pas donné. Il revint vers son fils dont les bras fumaient encore signe qu'il était en pleine régénération. L'homme parcouru les notes du Titan et sourit à son fils.

Eh ! Tu as été super ! C'est la première fois que tu as tenu aussi longtemps en Titan et tout ça en restant conscient ! Pour ton age c'est génial !

L'enfant resta silencieux comme si quelque chose le tracassait.

Qu'est-ce-qu'il y a ? Tu n'as pas lair ravi ?!

Arn attrapa Lukas et le mit le dos du cheval sur lequel le tapis du Titan avait déjà été plié et chargé. Le shifter enroula son fils sous vielle cape afin de dissimuler les bras de ce dernier qui se régénéraient. Arn fit un dernier tour d'horizon de la planque constatant que le matériel avait été soigneusement rangé. Il soupira.



Ah oui c'est vrai, ce Titan est toujours aussi ordonné. Et dire que c'est moi qui donne vie à ce truc ! Bon c'est pas tout ça mais je crois qu'on va aller se faire une bonne sieste !

Lukas ricana un peu. Arn sourit et il dirigea le petit groupe vers la sortie. Ils devaient traverser une cascade et un dédale de galeries inoccupées avant de rejoindre la ville. A la sortie d'un tel labyrinthe, ils virent la cité souterraine s'étendant à perte de vue. C'était à la base censé protéger l'humanité des Titans, normal que ça soit aussi vaste. A l'entrée, leur chien les attendait. Arn mit les choses au clair entre ses deux animaux sachant que le cheval était jaloux du canidé arrivé plus tardivement au sein de leur groupe. Une fois la tâche accomplie, ils prirent le chemin de l'auberge.

Les souterrains devaient être le salut des élites de l'humanité ainsi que des bons citoyens. Mais le projet fut abandonné et cet endroit devint le refuge de ce qu'il y avait de pire au sein de l'humanité. Du moins, selon les élites. La planque était à une petite demi-heure de marche de la taverne. Arn apercevait déjà l'enseigne représentant l'animal éponyme de l'établissement, un rat d'égout.

Le shifter passa aux écuries afin d'y déposer son cheval. Il en profita pour vérifier les mains de Lukas. Le gosse se régénérait bien plus vite que son père comme en témoignaient ses main quasiment reconstruites. Ils quittèrent les écuries afin de rejoindre leur logement. Hélas, on les attendait déjà à l'entrée de la taverne. En effet une forme imposante et familière était visiblement là pour le mercenaire. Ce dernier prit un air gêné.

Le Titan colossal !

C'était bien la patronne du "Rat d'égout lubrique". Sans doute l'une des tavernes les plus miteuses de tout le territoire humain. Rien que le nom ne donnait clairement pas envie. La femme était là pour demander le loyer à Arn. Elle en profita pour critiquer son fils sur le fait qu'il ne soit pas bien gros et qu'il soit toujours vêtu uniquement d'un pagne. Arn lui fit un regard sombre tout en donnant une bourse d'argent volé chez un noble lors de sa dernière visite avec son Titan. Elle ricanna avant de les laisser passer. le petit groupe monta à l'étage.

Tss ! Faudra pas s'étonner si on retrouve un jour cette grosse truie égorgée ...

Une fois dans la chambre, Arn laissa tomber ses affaires et se mit en pagne. Il se lova sous le tapis à Titan qui servait de couverture sur son hamac. Lukas alla aussi se coucher. Mais l'enfant ruminait toujours les remarques de cette grosse vache.



Papa, la grosse vache dit que je n'arriverais jamais à rien et que tu ferais mieux de me vendre ...




Eh ! Tu crois que c'est la grosse vache qui est capable de contrôler un Titan. Et tu as commencé bien plus tôt que moi et tu te débrouilles plutôt bien. C'est en persévérant qu'on arrive à quelque chose. C'est mon grand frère Jay qui m'a appris ça !

Arn eu un sourire triste en repensant à son frère. Depuis sa mort, il pensait toujours à lui. Jay avait fait beaucoup pour lui et Arn n'avait jamais pu lui rendre la pareille. Ce mercenaire avait beau être sanguinaire, il avait tout de même un grand respect pour ceux qui ne pouvaient pas se défendre par aux rapaces que représentaient l'élite. Lukas sourit puis se retourna afin de s'endormir serrant sa peluche à l'effigie du Titan d'Eren. Arn fit de même épuisé lui aussi par sa transformation. Encore il n'avait utilisé son Titan que deux heures et Lukas beaucoup moins, mais ça fatiguait quand même.

Quelques heures plus tard, il sentit qu'on le tapait et le poussait. Il soupira sachant que ce n'était qu'autre que son fils.

Qu'est ce qu'il y a Lukas ?!


La grosse vache m'a encore insulté ... Sinon il y a une fille qui veut te parler.


Quand Arn entendit la manière dont Lukas parlait de la "fille", il comprit immédiatement que ce n'était pas la grosse vache. L'homme se leva et descendit de son hamac et se stoppa net en voyant ce qui se trouvait à sa porte. Effectivement, une charmante jeune fille pas très grande mais Arn voyait une certaine vivacité dans son regard. Le jeune homme rougit, non pas parce qu'il était en pagne devant la nouvelle venue mais bien par ce que si il n'avait jamais eu de relations sérieuses avec une fille, c'est bien parce que c'était le roi des bourdes pour ce qui était de la séduction et de la galanterie. Sa tenue était bien le cadet de ses soucis bien qu'il se fasse régulièrement traiter de sauvage. Et ça même quand il était habillé correctement. Arn passa sa main dans ses chevaux crasseux.


Eh ..bien ... quel soucis amène une charmante jeune à faire appel à mes services ?




© Jawilsia sur Never Utopia

_______________________________

I kill you in #009900
Merci à Cecilia pour son fantastique boulot !:
 
avatar
Féminin Messages : 142
Age : 22
Localisation : Dans une taverne à se saouler comme un porc
Métier : Mendiant
Humeur : A soif !

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 6 965
Informations:
Mercenaire alcoolique
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Quand le marché est bon, tout le monde y gagne sa part. » Ven 18 Sep - 15:44
Invité
« I wanna hide the truth, I wanna shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. No matter what we breed, we still all made of greed. This is my kingdom come »
It's Where My Demons Hide
Hazel avait apprit à attendre, mais sa patience avait tout de même une limite. Arunja se réveilla et demanda à son fils, Lukas, ce qu’il se passait. L’enfant lui répondit quelque chose qui fit sourire la blanche un instant. Étrangement le père fut surprit par la présence de Hazel, il semblait même ne pas être très à l’aise, rougissant un peu. Au fond cela plut à la lieutenante. C’était selon elle bien mieux que cela soit lui qui se sente vaseux plutôt qu’elle.
La blanche le détailla un instant. Peu surprise par le pagne, elle se contenta uniquement de hausser un sourcil. La jeune femme avait pisté cet homme pendant des jours il y a encore quelques semaines, donc elle en savait déjà pas mal. Mener une enquête c’était son truc à elle.

Hazel ne bougea pas d’un poil, attendant encore un peu. Elle observa Arn passer nerveusement une main dans ses cheveux, qui étaient dans un sale état.

« Eh bien… quel soucis amène une charmante jeune femme à faire appel à mes services ? »

Cette fois ci Hazel se dégagea de l’embrasure de la porte. Elle avança lentement, fermant cette dernière avant de se tourner vers son interlocuteur. La blanche mit ses mains dans les poches de son pantalon, après quoi elle sourit avec malice tout en cachant une grande partie de son visage.

« Jeune femme ? Je suis plus vieille que toi… Bref. Je n’ai aucun soucis, par contre toi tu en as un Khan. »

Un silence aussi glacial que dans une crypte s’installa en une fraction de seconde. Hazel perdit son sourire et releva la tête. Un regard dur et sombre se présenta à Arunja. Elle inspira un grand coup avant de lâcher de but en blanc sur un ton sec :

« Je sais ce que ton fils et toi êtes. »

Elle était prête à en découdre. Hazel avait son couteau dans sa botte… un couteau qui tranche la chair des Titans. Oui, elle c’était aussi préparée à ce qu’ils se transforment, même si ce n’était pas vraiment conseillé. Hazel décida d’agir vite, essayant d’éviter le combat. La lieutenante leva les mains en signe de paix, mais sinon, elle ne pas un pas en arrière et resta campé sur sa position.

« Je ne dirais rien à une seule et unique condition. Tu devras me dire tout ce que je veux savoir, répondre à chacune de mes questions sans te plaindre. Sinon, je n’hésiterais pas une seule seconde à te dénoncer au Brigades Spéciales qui se feront un plaisir de torturer ton fils en t’obligeant à regarder. Je sais que tu vas me demander ce que tu gagnes à ça, sache que tu gagnes encore ta liberté de faire ce que tu veux entre ces murs, ce qui en soit est déjà une bonne chose, n’est-ce pas ? »

La jeune femme laissa retomber ses bras le long de son corps, posant discrètement sa main gauche sur le haut de sa cuissarde, là où était caché le couteau. Elle n’en avait pas encore fini, non il fallait encore qu’elle clarifie une dernière chose avant de savoir si elle allait devoir se battre et très certainement devoir dévoiler sa véritable nature, ce qui n’était pas du tout dans ses plans.

« Je me doute que tu ne me fais pas confiance, mais rappelles-toi juste que j’en sais déjà beaucoup, alors je te conseille de me croire. Ne va pas croire que t’es le seul à savoir te battre, compris ? Je m’appelle Hazel, tu n’as pas besoin d’en savoir plus, le reste viendra plus tard, quand j’aurais confiance en toi, ce qui n’est toujours pas le cas. »

En soit c’était normal, elle ne savait pas s’il allait la tuer maintenant comme ça sans préavis. Hazel tenta un pas en avant tout en tendant par la suite sa main droite à Arunja. Elle garda tout de même son autre main sur sa cuisse, prête à dégainer. Son regard se fit plus calme et son visage entier se détendit.

« Alors ? Est-ce qu’on a un marché ? »

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
avatar
Invité
MessageSujet: Re: « Quand le marché est bon, tout le monde y gagne sa part. » Ven 18 Sep - 22:46
Arunja Khan






Quand le marché est bon, tout le monde y gagne sa part.





La jeune femme s'écarta de la porte et la referma. Elle s'approcha lentement du jeune père craignant le pire.


Jeune femme ? Je suis plus vieille que toi… Bref. Je n’ai aucun soucis, par contre toi tu en as un Khan.


L'homme gêné recula un peu. D'après son allure, elle avait l'air de savoir se défendre. Donc pas un adversaire à prendre à la légère. Le shifter jeta un coup d'oeil à la fenêtre, mais sans équipement tridimensionnel et avec Lukas, il n'irait pas bien loin. Arn avala sa salive se demandant si cette femme ne faisait pas partie de l'armée. Son sourire s'était transformé en une mine bien sombre et l'atmosphère était glacial. Elle fixa le shifter et annonça d'un ton direct.


Je sais ce que ton fils et toi êtes.


Arn prit peur sachant que si ça se trouve elle savait à propos de leurs Titans et vu qu'elle avait inclus Lukas, aucun doute que ça soit ça. Bref, Arn était cuit. Il devait se tenir prêt si ça tournait au roussi. Il tourna la tête en direction de la boîte où se trouvaient ses armes et ses poisons. Près de la boîte se trouvait sa sarbacane. La rareté de cette arme faisait que peu de monde connaissait son usage et ne voyaient qu'un vulgaire bâton et non une arme dangereuse de par le fait qu'elle était silencieuse et tirait des fléchettes enduites de poison mortel. En face de lui, son adversaire était aussi sur le qui-vive prêt à en finir et semblait savoir à quoi s'attendre. La jeune femme leva les bras en signe de paix. Malgré cela, en tant qu'assassin, Arn resta sur ses gardes. Il savait qu'on pouvait le trahir à tout moment.










Je ne dirais rien à une seule et unique condition. Tu devras me dire tout ce que je veux savoir, répondre à chacune de mes questions sans te plaindre. Sinon, je n’hésiterais pas une seule seconde à te dénoncer au Brigades Spéciales qui se feront un plaisir de torturer ton fils en t’obligeant à regarder. Je sais que tu vas me demander ce que tu gagnes à ça, sache que tu gagnes encore ta liberté de faire ce que tu veux entre ces murs, ce qui en soit est déjà une bonne chose, n’est-ce pas ?


En entendant parler de torture, Lukas se réfugia aussitôt aux côtés de son père. Arn le prit dans ses bras et l'enfant le serra tout tremblant sur le point d'éclater en sanglots. Le shifter tremblait aussi, à la fois de peur et aussi de rage. Si on osait toucher à son fils, il n'hésiterait pas une seule seconde à utiliser son Titan afin de le protéger. En face, la jeune femme avait relaché ses bras et ne semblait pas en avoir fini avec Arn. Le chien s'était mis devant ses maîtres et aboyait contre l'étrangère qui les menaçait.







Je me doute que tu ne me fais pas confiance, mais rappelles-toi juste que j’en sais déjà beaucoup, alors je te conseille de me croire. Ne va pas croire que t’es le seul à savoir te battre, compris ? Je m’appelle Hazel, tu n’as pas besoin d’en savoir plus, le reste viendra plus tard, quand j’aurais confiance en toi, ce qui n’est toujours pas le cas.


Si elle ne lui faisait pas confiance, lui non plus. Quand elle s'approcha de lui, il recula un peu plus. Il avait déjà tendance à perdre ses moyens devant les femmes, alors quand il s'agissait de les combattre, il ne valait pas grand chose. Elle tendit la main vers lui et son visage se détendit.

Alors ? Est-ce qu’on a un marché ?


Arn hésita longuement, restant particulièrement nerveux. Il finit tendre à son tour sa main. Lukas se risqua de regarder un coup toujours aussi tremblant et au bord des larmes de peur de ce qui le guettait.

En attendant, Arn s'occupa de consoler Lukas.


Calme toi ... Je vais répondre à ses questions et normalement elle nous laissera tranquilles, enfin je l'espère ...

Le shifter se mit en tailleur sur une vielle natte s'appuyant contre le mur près de la fenêtre, toujours avec Lukas dans ses bras. Si cette femme osait le trahir, elle le regretterait amèrement. Le jeune homme restait sur ses gardes. Il ne quittait pas des yeux son interlocutrice. Mais il n'était clairement pas à son avantage. Ses armes étaient rangées et il ne pouvait pas en prendre une sans attirer les soupçons et n'était vêtu que d'un pagne soit une ceinture autour de la taille et un morceau de tissus où il était impossible de dissimuler une arme un minimum efficace tel un poignard.

Mais autre chose le tracassait. Comment pouvait-elle savoir qu'il était un Titan ? Arn ne se transformait que de nuit et quand c'était de jour, c'était à sa planque difficile d'accès en raison du dédale de galeries avant d'y parvenir. Ce genre de chose perturbait Arn qui souhaitait avoir des réponses.


Tiens, une question me tord l'esprit ... Comment peux tu savoir à propos de Lukas et moi ?

Le shifter n'avait qu'une envie, c'est qu'elle les laisse en paix. Il posa sa main sur la natte et grimaça et releva la main. En effet, il venait de se couper avec un tesson qui trainait dans son désordre. Il mit son bras derrière Lukas afin de tenter de dissimuler la fumée de la régénération dont il ne pouvait pas contrôler et qui se faisait automatiquement malgré son expérience et cette dernière était bien plus longue chez lui par rapport à d'autres shifters comme Eren ou encore Lukas. Bref, en tant que Titan shifter, il venait de se faire griller.

Il détourna le regard du tesson ensanglanté pour se concentrer sur son interlocutrice. Si ça dégénérait, le tesson pourrait être une arme de fortune afin d'opposer un minimum de résistance. Leur chien était toujours en train d'aboyer et regarda son maître comme pour lui demander l'autorisation d'attaquer.


Papa, je veux pas qu'on aille en prison ...


L'enfant éclata en sanglots. Le jeune père lança un regard sombre à cette femme du nom de Hazel. Puis il oublia un instant son interlocutrice le temps de calmer le gosse.


Alors qu'est-ce que tu veux ? Promets -moi de nous laisser tranquille après ça ! Je crois que tu en as assez fait à avoir traumatisé ce gosse ...

Le shifter contenait une rage bouillonnante qui pourrait sauter si il ne se contrôlait pas et que Lukas n'était pas dans ses bras. Il ressentait tout de même un peu d'angoisse par rapport aux questions qui allaient lui-être posées. Qui sait où cette affaire allait le mener.



© Jawilsia sur Never Utopia

_______________________________

I kill you in #009900
Merci à Cecilia pour son fantastique boulot !:
 
avatar
Féminin Messages : 142
Age : 22
Localisation : Dans une taverne à se saouler comme un porc
Métier : Mendiant
Humeur : A soif !

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 6 965
Informations:
Mercenaire alcoolique
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Quand le marché est bon, tout le monde y gagne sa part. » Lun 21 Sep - 16:22
Invité
« I wanna hide the truth, I wanna shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. No matter what we breed, we still all made of greed. This is my kingdom come »
It's Where My Demons Hide
Elle l’avait observé reculé d’un pas. Elle avait vue l’enfant terrorisé. Au fond elle-même était assez étonnée de son effet, mais elle considérait qu’elle n’avait pas eu le choix. Quand il fini par lui tendre la main elle se sentit soudainement un peu mieux, mais pas au point de sauter de joie… de toute façon ce n’est pas son truc les effusions de quoique ce soit.
Hazel ne porta et surtout ne releva pas ce qu’Arunja dit à son fils, elle s’en fichait du temps qu’elle avait des réponses à ses questions.

Il était allait s’asseoir et continuait de la fixer, cela ne la dérangeait pas, c’était elle la perturbatrice, l’inconnue dans l’immédiat, c’était normal. Le petit Lukas tremblait comme une feuille, au fond Hazel se demandait si elle n’y était quand même pas aller un peu fort.

« Tiens, une question me tord l’esprit… Comment peux-tu savoir à propos de Lukas et moi ? »

La blanche sentit ses poils se hérissaient et son regard se posa à nouveau sur Arunja qui venait à l’instant de s’ouvrir la main avec un tesson… de la fumée s’échappait de la cicatrice, il tenta de la cacher, mais trop tard. Hazel sera les poings. Elle n’ira pas s’asseoir là, pas question de se faire griller comme cet abrutit en un temps record.
La régénération, bien un des trucs les plus utiles comme les plus chiant de la vie de Titans Shifters. C’était soit pratique, mais bon… quand vous vous faites mal en public, de suite c’est plus un problème qu’un avantage et justement, Khan était entrain d’en porter les frais.

La lieutenante se rappela soudain que le jeune homme lui avait posé une question, une question à laquelle il n’aurait pas de réponses, il ne fallait pas rêver non plus. Il y avait aussi le chien qui n’arrêtait pas de brailler, ce qui commençait à fortement taper sur le système de la blanche. Elle soupira.

« Faites-moi taire ce chien avant que la matrone d’en bas ne monte nous emmerder et aussi avant qu’il ne traverse la pièce d’un coup de pied. »

Elle ne précisa pas de qui viendrait le coup de pied, mais vue son regard qui était redevenu dur, il était clair que ça serait très certainement elle. Mais avant que qui que ce soit intervienne, Lukas dit quelque chose avec une voix coincé et éclata en sanglot.
Hazel avait envie d’attraper le chien et le gamin pour les frapper l’un contre l’autre, ces jérémiades étaient des plus insupportables. Elle ne fit même pas attention au regard noir d’Arn et attendit plutôt qu’il calme vite le gamin puis qu’il rappelle le chien avant que la cervelle de ce dernier n’aille pas décorer le mur d’en face en s’y écrasant.

« Alors qu’est-ce que tu veux ? Promet-moi de nous laisser tranquille après ça ! Je crois que tu en a assez fait à avoir traumatisé ce gosse… »

Hazel leva les yeux au ciel un instant avant de croiser ses mains derrière sa tête tout en faisant un pas en avant, puis un deuxième. Hum… elle se doutait qu’Arunja remettrait sa putain de question de tout à l’heure sur le tapis, mais elle ne pouvait pas lui répondre tant qu’elle n’avait pas tout ce qu’elle voulait, tout ce dont elle avait besoin.
La blanche soupira avant de laisser retomber ses bras le long de son corps, puis elle alla s’appuyer contre un mur. Elle aurait pu s’excuser d’avoir autant fait flipper le gamin, mais elle ne le fit pas et ne le fera très certainement pas… c’était mieux qu’on la craigne plutôt qu’on la prenne pour une aimable petite fille.

« Très bien… alors, par où commencer… Hum… vous-êtes nés comme ça ou il c’est passé un truc entre-temps ? Comment fonctionne concrètement la transformation ? En fait, je veux savoir tout ce que tu sais sur les Titans Shifter. Je veux savoir comment ça c’est passé pour toi, ton fils, s’il y a un moyen de ne plus en être un, et cetera. Je te conseille d’être sincère et de ne rien me cacher, tu pourrais amèrement le regretter. »

Une fois de plus elle ne rigolait pas et à aucun moment quoi que ce soit aurait pu la trahir sur ce point, que ce soit dans son expression ou son comportement. Elle était exactement froide comme il le fallait, mais sans plus, sans avoir besoin d’être spécialement méchante. Hazel n’attendait maintenant plus qu’une chose, qu’il se bouge le cul de lui répondre sans se plaindre et surtout en lui disant bien tout, sinon elle n’hésiterait pas à faire un truc carrément idiot et peu réfléchit. La blanche jeta un regard à Arunja, lui signifiant qu’elle pouvait vraiment faire quelque chose de grave qui les mettraient grave dans la merde son fils et lui.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
avatar
Invité
MessageSujet: Re: « Quand le marché est bon, tout le monde y gagne sa part. » Mer 23 Sep - 9:27
Arunja Khan






Quand le marché est bon, tout le monde y gagne sa part.





Après plusieurs difficultés, Arn finit par calmer le gosse. Et un premier de calmé ! Malgré ça, Lukas était resté collé contre son père. Le shifter laissa faire tant que le mioche ne chialait plus. Maintenant, restait le chien.



Faites-moi taire ce chien avant que la matrone d’en bas ne monte nous emmerder et aussi avant qu’il ne traverse la pièce d’un coup de pied.


La ferme ! Si tu continues à aboyer, tu n'iras pas m'accompagner pour nettoyer le matos ce soir !

Comprenant que cela signifiait privé de sortie, l'animal s'allongea et se tut. Et le deuxième enfin calmé.

Le jeune homme observait le manège d'Hazel. Elle tourna un peu en rond avant de finalement se caler contre un mur. Et elle commença alors son interrogatoire.







Très bien… alors, par où commencer… Hum… vous-êtes nés comme ça ou il c’est passé un truc entre-temps ? Comment fonctionne concrètement la transformation ? En fait, je veux savoir tout ce que tu sais sur les Titans Shifter. Je veux savoir comment ça c’est passé pour toi, ton fils, s’il y a un moyen de ne plus en être un, et cetera. Je te conseille d’être sincère et de ne rien me cacher, tu pourrais amèrement le regretter.


Le visage d'Hazel était resté froid. Cela rendait Arn mal à l'aise mais cela ne l'empêcha pas de se poser quelques questions à propos de cette femme. Pourquoi posait-elle tant de questions à propos des shifters. Ce n'était même pas les genres d'interrogations typique d'une personne normale à moins .... qu'elle soit aussi un shifter mais beaucoup moins expérimentée. Quand Arn avait débuté, il posait aussi pas mal de questions du genre à Fabio. L'homme se permit un petit sourire à la blanche. Mais cela ne cachait pas le fait qu’il était nerveux.


Bizarre, tes questions m'indiquent que tu as l'air d'être comme moi, un shifter. Dis moi si je me trompe ?

Le jeune homme remarqua que Lukas saignait un peu du nez et essuya le sang d'un revers de main. Ce matin, l'enfant avait tenu plus longtemps que d'habitude avec son Titan et cette transformation trop longue avait dut beaucoup l'épuiser. De toute façon, pas d'entrainement pendant au moins deux jours selon Arn. Les deux shifters allaient surtout profiter d'un bon repos et d'activités plus calmes. De toute façon, il y avait peu de chances que Lukas lui réclame quoique ce soit pour ce qui est d’un entrainement avec les Titans. L’homme se tourna vers son interlocutrice qui ne semblait pas vraiment plaisanter. Il se gratta la barbe songeur.




Hum … Pour moi, je suis comme ça, du moins j’en ai conscience, depuis mes dix ans … Pour le petit, il avait deux ans lors de sa première transformation , il a eu de la chance d’y survivre … Pour ce qui est de la transformation, il faut s’automutiler en se donnant un objectif précis à faire avec le Titan. D’un côté, c’est pas plus mal que ça, dans le sens où à la moindre égratignure ça serait Titan direct et j’ose même pas imaginer le bordel …

Il prit une petite pause. Il inspira un coup et continua.





Un autre détail à propos des premières transformations, c’est seulement depuis que j’ai perdu conscience après l’injection d’un produit. Il est arrivé la même chose à Lukas et d’autres shifters que je connais. Par contre, ce qui est étrange c’est qu’on oublie tout ce qu’on a fait avec le Titan quand on redevient humain. C’est pour ça que lors de l’entrainement de Lukas, je fais faire à mon Titan un compte-rendu afin que je puisse en faire part à Lukas une fois qu’il reprend sa forme humaine et moi aussi. Par contre, pour ce qui est de la question de ne plus être Titan shifter, je ne sais pas comment ne plus en être un. Par contre, si tu veux sortir d’un Titan, il suffit d’ouvrir la nuque, si tu as assez d’expérience, tu peux sortir seul sans soucis, mais si tu es moins à l’aise, tu peux demander de l’aide à un camarade. Lukas n’arrive pas encore à sortir tout seul de son Titan, du coup je l’aide.
Arn restait très tendu. Il se demandait quel Titan risquait de sortir cette femme et s’il était plus imposant, il savait que ça risquerait de tourner au vinaigre pour lui. Décidément, on l’avait mis dans une situation bien piquante. Et cette menace qui lui pendait au nez et le fait que son interlocutrice ne veuille rien lui dire. Il était tel un animal acculé cherchant désespérément un moyen de sauver sa peau. Arn était loin d’être un exemple de courage. C’était un lâche meurtri par son passé et la perte de ses camarades qui l’avaient poussé à agir seul et se renfermer sur lui-même. Il avait choisi cette vie de misère, non seulement parce qu’il n’avait pas le choix, mais aussi pour espérer se faire oublier. Autant son frère avait été un homme courageux qui avait terminé premier de sa promotion lors de son entrainement au camp militaire, il avait cru en Arn et l’avait mis en confiance. Lui, il n’était rien de tout ça. Sa seule raison de vivre était son fils. Au moins il ne le voyait pas comme un monstre, un paria, un trophée de chasse comme en témoignaient les avis de recherche qui donnaient un prix à sa capture. Une fois il avait même vu son portrait aux côtés d’une affiche primant la tête d’un sanglier géant comme les hors la loi. Bref, ceux qui avaient décidé de vivre autrement, ceux qui voulaient plus de justice, étaient considérés comme des cibles à abattre.





Pour ce qui est d’autres shifters que je connais, c’est seulement Eren, même si je ne l’ai jamais vu, je sais que c’en est un. Les journaux arrêtaient pas d’en parler tout comme beaucoup de rumeurs. J’ai connu aussi Fabio, comme shifter. C’est lui qui m’a formé, mais ne t’attends pas à le rencontrer. Il est mort. Cependant, j’ai peut-être une information qui pourrait vous intéresser. Les deux Titans qui ont détruit le Mur Maria, à la vue de leur intelligence, pas de doutes qu’ils soient contrôlés par des humains.

Arn n'osa pas parler des origines de son grand-père et de son statut de shifter et préférait l'oublier afin de ne pas être soupçonné. Il avait promis à sa grand-mère d'enfouir au plus profond de lui tout ce qu'il savait de l'extérieur. Tout ce qui lui restait de son grand-père était des ornements que ce dernier avait pu mettre sur son Titan quand il partait combattre. Des banderoles colorées en tissus décorées de plumes et de motifs de serpents et d'animaux inconnus. Arn ne pouvait pas les mettre étant donné que c'était conçu pour un Titan de grande taille. Son grand-père avait été un brave guerrier comme son frère, Arn était bien loin d'être comme-eux.


Je pense que c'est à peu près tout ce que je sais à propos des shifters, je ne suis pas un expert non plus ...




© Jawilsia sur Never Utopia

_______________________________

I kill you in #009900
Merci à Cecilia pour son fantastique boulot !:
 
avatar
Féminin Messages : 142
Age : 22
Localisation : Dans une taverne à se saouler comme un porc
Métier : Mendiant
Humeur : A soif !

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 6 965
Informations:
Mercenaire alcoolique
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Quand le marché est bon, tout le monde y gagne sa part. » Jeu 8 Oct - 21:36
Invité
« I wanna hide the truth, I wanna shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. No matter what we breed, we still all made of greed. This is my kingdom come »
It's Where My Demons Hide
Le chien c’était tue et Hazel en avait soupiré. Enfin un peu de silence ! Elle avait posé des questions et attendait maintenant des réponses, claires, nettes et pas trop ambiguës. La jeune femme serait certainement un peu déçu, quoique…
La blanche n’avait pas quitté Arunja des yeux, soudain, il lui sourit. La lieutenante hausse un sourcil, tout en gardant son air dur. Elle se demandait vraiment ce qu’il se passait,  refaisant son discours en tête, elle ne trouva rien qui clochait jusqu’à ce qu’Arn ne démontre à la madame qu’il était plus réfléchie que ce qu’il pouvait laisser paraître.

« Bizarre, tes questions m’indiquent que tu as l’air d’être comme moi, un shifter. Dis-moi si je me trompe ? »

Ne rien laisser paraître, même si là elle se sentait comme la biche face au chasseur. Fallait qu’elle se bouge le cul de faire un truc pour lui sauver les miches. Hazel leva les yeux au ciel et fit claquer sa langue d’impatience avant de lancer sur un ton rêche et froid :

« Tu te fou de ma gueule ou quoi ? Un monstre ? Moi ?! Plutôt crever ! Et je te rappelle qu’ici c’est moi qui pose les questions. »

Oui mentir, il n'y avait que ça qui pouvait la sauver. Ainsi elle reprit sa place entre la proie et le traqueur, sauf que Khan n'était pas une bestiole inoffensive, plutôt un genre de tigre,mais c'était quand même Hazel qui avait le fusil.
Lukas semblait saigner du nez, elle soupira, ce demandant quand elle aurait des réponses. En plus elle savait que cela entraînerait d'autres questions, jamais elle n'en saura assez... jamais assez rassasiée. Arn se tourna à nouveau vers la lieutenante et c'est tout en se grattant la barbe qu'il commença sa tirade.

« Hum … Pour moi, je suis comme ça, du moins j’en ai conscience, depuis mes dix ans … Pour le petit, il avait deux ans lors de sa première transformation , il a eu de la chance d’y survivre … Pour ce qui est de la transformation, il faut s’automutiler en se donnant un objectif précis à faire avec le Titan. D’un côté, c’est pas plus mal que ça, dans le sens où à la moindre égratignure ça serait Titan direct et j’ose même pas imaginer le bordel … »

Hazel attendait la suite, pour l'instant il ne lui apprenait rien qu'elle ne sache déjà. Tout ça, elle avait fini par le comprendre de par elle-même. La jeune femme n'avait conscience de cela que depuis ses douze ans, enfin, c'était approximatif tout ça, vue qu'avant de se réveiller au milieu de nul par elle n'avait pas le moindre souvenir, du moins... c'était trop flou.
Arunja se remit à parler, Hazel reporta toute son attention sur lui.

« Un autre détail à propos des premières transformations, c’est seulement depuis que j’ai perdu conscience après l’injection d’un produit. Il est arrivé la même chose à Lukas et d’autres shifters que je connais. Par contre, ce qui est étrange c’est qu’on oublie tout ce qu’on a fait avec le Titan quand on redevient humain. C’est pour ça que lors de l’entrainement de Lukas, je fais faire à mon Titan un compte-rendu afin que je puisse en faire part à Lukas une fois qu’il reprend sa forme humaine et moi aussi. Par contre, pour ce qui est de la question de ne plus être Titan shifter, je ne sais pas comment ne plus en être un. Par contre, si tu veux sortir d’un Titan, il suffit d’ouvrir la nuque, si tu as assez d’expérience, tu peux sortir seul sans soucis, mais si tu es moins à l’aise, tu peux demander de l’aide à un camarade. Lukas n’arrive pas encore à sortir tout seul de son Titan, du coup je l’aide. »

Une injection ? C'était une blague ?! La blanche n'avait qu'une envie, toucher le bas de son omoplate droite, là où il y avait une minuscule cicatrice circulaire... Elle était perturbée, qui avait pu lui faire ça ? Et surtout, pourquoi ? La lieutenante ne voulait pas montrer qu'elle était chamboulée par cette nouvelle, mais elle n'était pas sûre que cela ne soit pas déjà trop tard. Se trahir toute seule et en plus se sentir conne était deux émotions combinées avec lesquelles elle avait beaucoup de mal.
Le trou noir dont parlait Arunja, elle le connaissait. Sauf que le siens il était plus long et plus qu'important, au point que cela l'est rendu amnésique.
Par contre elle connaissait pas ce problème qu'est d'oublier à chaque fois ou presque en était sous sa forme de Titan, ce qu'elle avait en contre partit quand ses transformations étaient trop longues ou éprouvantes en émotions, elle a des flashs... en réalité la jeune femme se sens plus réveillé, plus alerte qu'à l'accoutumé. Hazel soupira quand elle comprit qu'Arn ne savait rien de comment faire pour ne plus être un shifter, cela l'emmerda profondément et elle grimaça.
Pour la suite elle n'avait pas vraiment écouté ce qu'il lui avait dit... elle a fait l'armée et son frère détient Eren, donc elle en apprends sur elle et en sait déjà les bases quand même.
Hazel remarqua que soudainement que son interlocuteur c'était tue. Il devait très certainement réfléchir ou revivre quelque chose de douloureux, son visage était tendu. Il reprit la parole tout à coup :

« Pour ce qui est d’autres shifters que je connais, c’est seulement Eren, même si je ne l’ai jamais vu, je sais que c’en est un. Les journaux arrêtaient pas d’en parler tout comme beaucoup de rumeurs. J’ai connu aussi Fabio, comme shifter. C’est lui qui m’a formé, mais ne t’attends pas à le rencontrer. Il est mort. Cependant, j’ai peut-être une information qui pourrait vous intéresser. Les deux Titans qui ont détruit le Mur Maria, à la vue de leur intelligence, pas de doutes qu’ils soient contrôlés par des humains. »

La blanche sourit quand il parla d'Eren de façon un peu triste, ce pauvre gamin aller tout prendre pour rien si l'humanité échouait, c'était risible tout de même. Lui il assumé et pas eux... elle le savait, au fond elle est un peu lâche. Hazel le savait, un jour le Bataillon en sera assez grâce à lui et commencera à traquer les Shifter, sans répit et à ce moment la lieutenante devra faire un choix. Le plus dur de toute sa vie.
Quand Arn parla de Fabio, un Titan lui aussi et mercenaire, Hazel pâlit. Elle savait qu'il était mort, mais pas qu'il était comme elle. Un instant son regard se voila en se rappelant que cet homme est mort car elle en a donné l'ordre... le remord recommence à la ronger, mais tout cela elle l'a fait pour une cause juste, sauf qu'elle a du se salir les mains, un peu trop.
Heureusement Khan ne s'attarda pas sur cet événement et passa à autre chose dont elle se doutait. Hazel en aurait mit sa main à couper que le Titan Colossal et le Cuirassé était des Shifters. Après cela dit, le jeune homme marqua une pause.
La lieutenante en profita pour réfléchir à de nouvelles questions, elle attendait le signal pour pouvoir y aller et ce dernier ne se fit pas attendre :

« Je pense que c'est à peu près tout ce que je sais à propos des shifters, je ne suis pas un expert non plus ... »

Hazel s'écarta un peu du mur, détaillant les deux hommes titans en face d'elle, cherchant quelque chose comme une réponse sur les visages. Elle soupira et se lança :

« Merci, beaucoup de choses sont intéressantes, d'autres je m'en doutais ou le savais déjà. Je te promet de n'en parler à personne, tout ce que tu me dis ou dira restera entre nous. J'espère que la réciproque est vrai... »

Elle était sincère. Pas question de mettre qui que ce soit et encore moins le Bataillon d'Exploration en soit au courant. Erwin avait Eren, il était intelligent et il comprendrait bien assez vite... il devait même déjà en savoir beaucoup, puis, il a ses théories.
Non Hazel ne dira rien. Elle a besoin de ce coup d'avance pour le jour où elle sera acculée.
Son regard gris se porta vers le fenêtre. Elle fut un instant surprise de ne pas voir les murs au loin... Hazel était dans les souterrains. Cela la fit bruyamment soupirer et à la fois elle se demanda si Arn ne savait pas quelque chose à-propos des murs et surtout sur l'extérieur. C'était aussi quelque chose qui la hantait et le shifter en face n'avait clairement pas des gènes de caucasiens.
Hazel laissa son regard et son attention se porter sur le jeune homme et elle lui demanda d'une voix claire :

« Dis-moi... que sais-tu des murs ? Sur l'extérieur et sur ce qu'il y avait avant les murs ? Je suis sûre que tu dois pouvoir me dire quelque chose d'intéressent sur cela. Ne me ment pas Khan. »

La blanche avait particulièrement appuyé sur les cinq derniers mots. C'était un avertissement, encore, pas questions d'en apprendre de lui par la suite alors qu'elle avait posé la question avant. Elle voulait tout savoir, maintenant.
Curieuse et impatiente la demoiselle.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
avatar
Invité
MessageSujet: Re: « Quand le marché est bon, tout le monde y gagne sa part. » Lun 12 Oct - 23:02
Arunja Khan






Quand le marché est bon, tout le monde y gagne sa part.





La demoiselle s’offusqua du fait qu’on la traite de monstre, mais plutôt dans le fait qu’elle voulait toujours garder le contrôle. Le jeune homme ne dit rien de plus. Contrairement à d’autres shifters, il acceptait pleinement sa différence, mais c’était les autres qui ne l’acceptaient pas. Pour eux, les shifters étaient rien de plus que des monstres à tuer. Même si ils étaient pacifiques.

Elle avait écouté tout le discours d’Arn attentivement par la suite. Elle avait grimacé quand il avait parlé du fait qu’on ne pouvait pas perdre son pouvoir de shifter. Cela prouvait une fois de plus qu’elle était shifter, mais elle n’assumait pas ce statut contrairement au jeune homme. Arn n’osa tout de même pas insister à propos de cela. Cependant, elle pâlit un instant quand il parla de Fabio, cela mit un doute à Arn. Visiblement, elle avait un truc à voir là dedans.

Après la dernière phrase d’Arn, elle se détacha du mur.





Merci, beaucoup de choses sont intéressantes, d'autres je m'en doutais ou le savais déjà. Je te promets de n'en parler à personne, tout ce que tu me dis ou dira restera entre nous. J'espère que la réciproque est vrai...


Visiblement, elle était sincère. Arn se méfiait quand même. En tant qu’assassin, il savait que trop faire confiance, c’était l’idéal pour se prendre un coup de poignard dans le dos. Ouais, ce monde était impitoyable, la loi du plus fort y régnait et les faibles se faisaient généralement écraser. Du moins, entre ces murs. Car d’après ses grands-parents, les nomades eux au contraire étaient solidaires et avaient compris que si les faibles s’alliaient, ils devenaient très puissants. Au fond, le Bataillon s’était pareil, ils avaient compris que l’union et l’espoir d’un monde meilleur étaient la solution. Et justement, les nobles avaient tout intérêt à écraser une quelconque lueur de cet espoir afin de garder les citoyens sous leur contrôle. C’est bien pour ça que la tribu de ses grands-parents avait été massacrée, que le Bataillon avait le couteau sous la gorge et qu’on l’accusait de tous les maux, qu’Eren avait faillit être condamné après avoir sauvé le district de Trost des mains des Titans.

Il vit son interlocutrice regarder par la fenêtre. Dehors de toute manière il n’y avait que de la misère, le prix du confort des élites d’autant qu’avec les nombreux réfugiés de Maria ça ne s’était pas arrangé. Il y avait trop de pauvre et cela pouvait mener à la révolte à tout moment. Jay Khan aurait voulu exploiter tout ce monde prêt à prendre les armes à tout moment. Tout ce qu’il fallait, c’était de leur donner de l’espoir. Celui qui les poussaient à se battre contre cette injustice.





Dis-moi... que sais-tu des murs ? Sur l'extérieur et sur ce qu'il y avait avant les murs ? Je suis sûre que tu dois pouvoir me dire quelque chose d'intéressent sur cela. Ne me ment pas Khan.


Elle semblait vraiment insistante. Arn hésita, puis il regarda Lukas, il fallait qu’il vive et qu’il ne subisse pas la torture. Arn avait de son côté fait une promesse à sa grand-mère. Mais il pensa au fait que si chacun mettait sa graine, il y avait une chance pour que l’humanité puisse survivre sans devoir dépendre des murs. Ses grands-parents avaient put connaitre la liberté de vivre hors de murs et de parcourir librement de vastes territoires. Ils avaient dut en voir des choses merveilleuses. Arn rêvait un jour de voir ces mêmes choses notamment des lumières du ciel qui seraient des esprits ancestraux. Des divinités très anciennes remontant au temps où les hommes vivaient encore en harmonie avec la nature. Le jeune homme décida de parler. Avant ça, il alla fouiller dans ses affaires et sorti un bien étrange objet qu’il posa devant Hazel. L’objet en question représentait un Titan à genoux la tête baissée et de sa nuque sortait son shifter. Le corps du monstre était orné de motifs d’étranges serpents et de formes géométriques. Le tout était creux et un goulot et une hanse émergeaient du dos du Titan juste derrière le personnage qui sortait de la créature. Arn avait compris qu’il s’agissait d’un récipient pouvant contenir du liquide et vu le style artistique de l’objet, ça ne venait clairement pas des murs. D’autant plus que une telle représentation signifiait que les shifters avaient une place importante au sein des humains concernés ce qui n’était pas le cas ici.







Je ne sais pas comment ces Murs sont arrivés là, mais une chose est sûre, tous les humains n’ont pas rejoint ces Murs quand les Titans sont arrivés. Cet objet en est la preuve, une preuve que des humains vivent hors de cette prison. Mes grands-parents étaient originaires d’une tribu de nomades vivant sur le territoire des Titans. Ma grand-mère m’a appris pas mal de chose pour survivre hors des Murs. J’ai aussi eu un équipement de la part de mon grand-père qui était shifter, c’était pour un Titan de quinze mètres et une personne sous forme humaine qui l’accompagnait. Mon Titan est trop petit pour porter tout ça, mais ce que je peux dire c’est que dans tout ça il y a un protège-nuque en roseaux et en cuir pour le Titan et une sorte de dispositif qui se met probablement sur son épaule et qui permet d’avoir un passager humain pour défendre la nuque du shifter sûrement avec l’arc et les flèches que j’ai reçu avec cet équipement. Les flèches sont en une sorte de pierre noire très dure et apparemment capable de percer la chair des Titans. Faudra que je les essaye un jour sur un Titan.

Il prit une pause tout en regardant la poterie qui se trouvait devant Hazel. Un autre monde, d’autres personnes les attendaient.






Il y a très longtemps, les hommes vivaient en harmonie avec les autres êtres vivants, mais un jour, certains hommes voulurent plus que ce que la nature leur donnait pour vivre décemment, ils se mirent à développer peu à peu des villes, à piller les ressources, à tuer les animaux, à faire la guerre entre eux et contre ceux qui voulaient vivre différemment. Des élites, des princes avides de pouvoir et d'argent étaient nés peu à peu et écrasaient les autres. On raconte que c’est leur avidité qui donna naissance aux Titans. Selon mes ancêtres, les Titans auraient été crée par ces hommes afin d’assoir leur domination, mais les esprits décidèrent de punir les créateurs de ces monstres en faisant en sorte qu’ils s’attaquent uniquement aux humains cupides et qu’ils épargnent les autres êtres vivants. Les hommes étant restés en lien avec la nature purent survivre en s’adaptant et la nature leur offre de nombreuses alternatives pour survivre aux Titans il suffit juste qu’ils s’adaptent et respectent les autres. C’est ma grand-mère qui a raconté cette légende. Ouais cette histoire de princes créant des Titans honnêtement, j'y crois pas trop et c'était plutôt pour pousser les gens à ne pas succomber à l'avidité. Pour eux, les Titans représentent l'avidité car ils ont toujours faim, mais n'ont pas besoin de manger pour survivre.

Arn se but une gorgée d'eau après avoir raconté cette histoire.


© Jawilsia sur Never Utopia

_______________________________

I kill you in #009900
Merci à Cecilia pour son fantastique boulot !:
 
avatar
Féminin Messages : 142
Age : 22
Localisation : Dans une taverne à se saouler comme un porc
Métier : Mendiant
Humeur : A soif !

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 6 965
Informations:
Mercenaire alcoolique
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « Quand le marché est bon, tout le monde y gagne sa part. »
Contenu sponsorisé
« Quand le marché est bon, tout le monde y gagne sa part. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'info dont tout le monde se fout mais dont on vous parle quand même
» CM Punk surprend tout le monde ! (Spoiler Over The Limit)
» salut tout le monde!
» Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil
» Bonsoir à tout le monde !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan - Shingeki no Kyojin :: | Hors RPG | :: Archives-
Sauter vers: