AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Lorsque les grands esprits se rencontrent. Ou pas. Ven 4 Déc - 0:43
Invité

JalousieAlexander & Leena

Les yeux plissés, il regardait le jeune blond. Plus jeune. Evidemment. Les jeunes plaisaient plus que les vieux… Le temps du brun était-il passé ? Il ne pouvait s’y résoudre. Mais, le pire dans cette triste histoire n’était pas qu’il se faisait voler la vedette par un blondinet guilleret, bien sûr. Non, le plus désolant, c’était sans doute que cet imbécile finie ne semblait même pas s’en rendre compte. Tout sourire il saluait quelques personnes. La langue collée à l’arrière de ses dents, il ne peut s’empêcher de laisser un claquement de langue. Un regard se tourne vers lui. Le gentil Leena énervé, cette personne si calme, interroge silencieusement la personne à sa droite. Et avant qu’il ne pût faire semblant de n’avoir pas compris sa question muette, elle la lui pose à voix haute :

« Un problème Leena ? »

Les bras croisés sous sa poitrine, il jette un coup d’œil en biais vers celle-ci. Il voudrait bien en lâcher un autre. Les questions apportent la haine, la haine engendre la mort, alors tu devrais fermer ta putain de gueule et arrêter d’en poser. Voilà ce qu’il aimerait lui répondre. Mais le Gentil Leena ne peut le faire. Question d’éthique. Et de couverture, voyez-vous. Un sourire se forme sur ses lèvres agacées par la situation, ses dents se dévoilent. Leena fait tout ce qu’il peut pour rendre ses yeux pétillants. Ça marche à chaque fois :

« Pas l’moins du monde ! Juste qu’le temps est merdique, pffffouh, moi qui comptais rendre mon teint un peu plus bronzé !
- Ahah, fallait s’y attendre, on est en décembre après tout !
- Mouais… répondit-il, avec un faux air déçu »


Un mensonge drôle dans un énorme mensonge de toute une vie. N’est-ce pas ironique… Leena rit intérieurement de sa connerie. Le gars à sa droite attire son attention et après quelques secondes à échanger des choses sans intérêt pour le brun. Celui-ci part, pour faire les emplettes d’après ses dires. Et le tatoué se retrouve tout seul dans les galeries marchande à broyer du noir tout en regardant ce satané blond se pavaner avec toute la gente féminine. Son regard se fait haineux, seulement quelques secondes, sa couverture ne sauterait pas pour une telle personne, sans intérêt pour son futur.
Les jours de repose sont rares, alors quand il y en a, les soldats en profitent un maximum. Et ce n’est certainement pas en regardant cet Alexander ou en disant qu’il est peut-être maintenant trop tard pour encore se taper des jeunes nanas. Surtout que lorsqu’il pense aux demoiselles, le visage de la blonde lui revient toujours à l’esprit… Il est hanté. Mais n’a pas peur, mais ne souhaite pas qu’elle parte. Il souhaite se souvenir d’elle, pour ne plus jamais refaire une bourde pareille. Jamais.
Appuyé sur un mur, soudain le brun se redresse, les bras le long du corps. Il se relève doucement et se dirige vers le blond, attirant les regards de ces demoiselles vers lui. Elles lui font les yeux doux, oubliant presque leur prince de tout à l’heure. Leena sourit joyeusement au blond, alors qu’intérieurement, il jubile. Autant de femmes le regardant avec des yeux amoureux. Ah. Qu’il aime se sentir important… Génial.

« Hey, t’es bien populaire mon pote ! Ah, la jeunesse, quelle nostalgie ! Leena. Alexander c’est ça ? On est dans le même bataillon ! Enchanté ! »

Ou pas.

© Lady sur Epicode
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lorsque les grands esprits se rencontrent. Ou pas. Sam 5 Déc - 1:11
Invité


"Enchanté !"
Avec Leena J. D.

Alexander était sortit du manoir des Morgenstern pour aller faire un tour dans les rues du district de Stohess. Malgré l'air froid de l'hiver et le ciel gris, le jour restait clair, et Alexander était de bonne humeur. Il avait délaissé ses livres de médecine et de contes pour prendre l'air, et dans ce jour de repos, cela lui faisait le plus grand bien. Une épaisse écharpe d'un gris clair s'enroulait autour de son cou, associée à un long manteau émeraude et des gants blancs pour lutter contre le froid recouvraient son corps svelte, et ses longs cheveux blonds soyeux étaient tressés dans son dos, comme d'habitude.
L'infirmier se promenait tranquillement, profitant de ce temps reposant qu'est une un jour sans rien à faire. Les joues rougies par le froid, il souriait aux passants, et saluait ceux, surtout celles visiblement, qui lui rendaient ses sourires. Parce que oui, le sourire c'était l'expression faciale la plus courante sur le doux visage du blond. Ses yeux verts pétillaient de gaieté. Il en fallait peu pour son bonheur. Il se contentait d'un rien, et savait profiter des choses simples, comme l'odeur de la nourriture qui flottait et venait faire gronder son estomac.
Il se laissa tenter par des petits pains chauds… Qu'il céda à un enfant dont la mère avait refusé de lui en acheter, avec un "Bon appétit mon grand." Il frotta la tête au petit avant de se redresser et de continuer à flâner sans but précis. Et puis il se fit aborder par des filles. Souriant doucement, il discuta avec elles, sans se rendre compte d'un quelconque effet qu'il pouvait avoir. Parlant de ce qu'elles voulaient des sujets qu'elles amenaient, esquivant ceux trop intimes comme il pouvait. Et puis, un garçon arriva, ramenant toute l'attention sur lui, même celle de l'adopté des Morgenstern. Un très beau garçon. Mais qu'est-ce qu'il est en train de penser, Alex ?

"Hey, t’es bien populaire mon pote ! Ah, la jeunesse, quelle nostalgie ! Leena. Alexander c’est ça ? On est dans le même bataillon ! Enchanté ! "

Alexander offrit un sourire sincère et rayonnant au nouvel arrivant.

"Enchanté ! C'est ça. Alexander Morgenstern, Infirmier. Je ne pense pas être vraiment plus jeune que toi... Leena."

Il passa sa main ganté sur sa joue, mal à l'aise de ne pas connaitre le nom de son interlocuteur avant cette discussion alors qu'on connaissait le sien. Il pensa vaguement qu'il y a quelque années, il s'en serait fichu royalement.

© Jibunnie pour  Epicode
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lorsque les grands esprits se rencontrent. Ou pas. Lun 7 Déc - 23:33
Invité

JalousieAlexander & Leena

Encore un sourire gentillet, heureusement que le brun est très décontracté et qu’il arrive à contrôler ses pulsions meurtrières. Un rire grinçant sort d’entre ses dents. Les demoiselles se regroupent autour des deux bels hommes, N’ont-elles rien de mieux à faire ? Un marché, un samedi matin, il fait peut-être froid et un peu gris, mais ça n’empêche pas les marchands en général. Alors pourquoi autant de jeunes demoiselles ne travaillent-elles pas ? N’y-a-t-il que les bonnes femmes qui doivent faire les courses ? Les pensées de Leena divaguent quelque peu pendant une fraction de seconde, excédé par toutes ses personnes. Deux, trois personnes qui l’admirent de loin, neuf, dix qui te scrutent de la tête aux pieds, ça commence à être oppressant.

« Enchanté ! C'est ça. Alexander Morgenstern, Infirmier. Je ne pense pas être vraiment plus jeune que toi... Leena. »

Tss, là n’est pas la question. En général, lorsque quelqu’un fait un compliment à quelqu’un, l’autre ne doit-il pas faire un compliment en remerciement ? Le blond ne l’a pas fait… Quel malpoli.
Lui qui voulait voir son égo surdimensionné augmenter. Ce n’est certainement pas ce beau blond aux yeux verts qui l’aidera. Au contraire. Il avait une boule dans le ventre, vous voyez ? Cette boule qu’on a tous lorsqu’on n’est pas satisfait d’une chose. Enfin, qu’on a tous. Que peu de gens ont. Et la seule manière d’enlever cette désagréable sensation ? Faire tout son possible pour le satisfaire.
Alors, lorsque l’on veut recevoir des mœurs, que faire ? Deux mots : La cour.

« Mais oui ! J’ai entendu parler d’toi ! D’après mes sources, t’es un bon infirmier ! Ahah, t’as tout pour toi à c’que j’vois ! »

Et Leena lance un énième sourire forcé au blondinet suivit par un regard vers les stands. Il se dirige soudainement vers l’un deux et après avoir soufflé à l’oreille de la vieille dame, revient avec deux clémentines, fruit de saison. Alors qu’il revient vers le blond, il lui lance un de ses fruits fraîchement acheté tandis qu’il ouvre lui-même la sienne :

« Bien sûr que si ! J’commence déjà à avoir des rides ! Allez, bouffe un peu, t’es bien gringalet pour un soldat n’empêche ! »

© Lady sur Epicode
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lorsque les grands esprits se rencontrent. Ou pas. Sam 13 Fév - 0:48
Invité


"Enchanté !"
Avec Leena J. D.

L'infirmier sourit joyeusement, de bonne humeur, face aux compliments de l'autre garçon. Mais il n'eut pas le temps de répondre à Leena, que déjà ce dernier était reparti vers les stands. Alexander ne bougea pas, attendant que l'autre beau jeune homme revienne – s'il revenait.
Il devait avouer qu'il était heureux tout de même, de rencontrer quelqu'un de… "connu". Enfin, un soldat pour faire simple. Surtout que Leena avait l'air de quelqu'un de très agréable, et très gentil. Il avait bien fait de sortir aujourd'hui.
Mais déjà le brun revient, des clémentines dans les mains, interrompant les futiles réflexions du blond. Surpris, Alec attrape le fruit. Il ne s'attendait pas à un tel élan de bonté. Un grand sourire éclaira son visage.

"Bien sûr que si ! J’commence déjà à avoir des rides ! Allez, bouffe un peu, t’es bien gringalet pour un soldat n’empêche ! "

Alexander répondit automatiquement, sans perdre son sourire, retirant ses gants pour éplucher le fruit à son tour. Il se posa mentalement quelques questions. Etait-il vraiment gringalet ? Certes il n'était pas gros, mais bon... Et puis, il n'était pas sûr de mériter tant de louages.

"Tu es encore très jeune Leena, et très beau, ne dis pas de sottises, surtout que je n'ai rien de particulier. Mais merci, et tu dois être un bon soldat, car je ne t'ai jamais vu me rendre visite à l'infirmerie ! Et merci pour la clémentine aussi. Je te dois quelque chose."

Puis, obéissant, il commença à manger le fruit, par quartiers.
Délicieux.


© Jibunnie pour Epicode

HRP : Sorry pour le peu de texte à se mettre sous la dent ;_; :pastaper:
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lorsque les grands esprits se rencontrent. Ou pas.
Contenu sponsorisé
Lorsque les grands esprits se rencontrent. Ou pas.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Collection] Les Grands romans populaires (Rouff)
» [Périodique] Grands feuilletons du jeudi
» La montre des Grands Hommes [historique]
» [GRANDS CHAMPIONS/SCHLEICH] ceux de Tite Cinière surtout ^^
» [Collection] Grands Formats (Fleuve Noir)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan - Shingeki no Kyojin :: District de Stohess-
Sauter vers: