AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Quand rien n'est prévu, tout est possible [PV : Alexie] Ven 4 Mar - 19:14
Johann Oswald
Ragako, un petit village au Sud du Mur Rose presque inconnu. Après tout, ce n'était que la campagne là-bas. C'était calme, accueillant, tranquille et... presque sans problème. La visite de soldat était quasiment rare pour un village comme celui-là. Il se trouvait assez loin de la ville, et en général, la Garnison n'avait jamais eu besoin de se déplacer jusque là-bas. Pourtant, de temps à autres, il arrivait que les habitants soit tracassés par quelque chose et soient forcés de contacter l'unité de soldats aux roses rouges. En effet, c'était rare, mais cela arrivait. Par exemple, en ce jour de douce chaleur, les villageois se plaignaient d'un certain voleur, qui serait vraisemblablement un enfant.

Cette affaire ne ressemblait qu'à une petite broutille entre les habitants... Mais bon, force de reconnaître qu'ils avaient finalement décidé d'y mettre fin en contacter la Garnison. Devant l'importance de cette demande, les supérieurs attribuèrent nonchalamment cette mission aux plus jeunes recrues, la jugeant comme simple et futile. Johann reçut dès lors sa convocation, avant que les directives ne lui soient données de manière rapides et imprécises. Bon, il irait donc se rendre au village Ragako puis ferait en sorte d'entraver les actes du petit voleur. Le reste devait donc être carte blanche.

Etant parti du QG au petit matin, le blondinet arriva à destination aux alentours de midi. Ça, c'était la partie facile de la mission. Maintenant, c'était l'heure d'agir. Même sous le soleil, et même affamé. N'ayant mangé qu'un bout de chocolat sur le trajet, Johann n'avait pas eu le temps de déjeuner et son ventre criait désormais famine. Pourtant il le savait, mais il n'était pas là pour faire du tourisme, vraiment dommage. Il prit à contre-cœur sur lui-même, et continua de déambuler dans les rues. Se concentrant bien plus sur son envie de se désaltérer que sur mener à bien sa mission, Johann continua sans vraiment savoir où aller jusqu'à son abandon.

Les rues étaient pratiquement vides, puisque la plupart des personnes devaient être en train de déjeuner. Décidément... Il s'arrêta près d'un arbre assez imposant, où il pouvait se protéger des rayons de soleil un peu trop fort à son goût. Le jeune garçon sortit sa montre pour constater qu'il n'avait passé que dix minutes dans ce village.

Si seulement le voleur pouvait me tomber dessus par hasard, ce serait tellement plus facile...

Il s'assit négligemment sur une souche de bois près de lui, en soupirant longuement. Oh. En plus il ne savait même pas où il avait atterri. Cette bonne blague... Un jour peut-être, il s'y mettrait sérieusement, un jour... Peut-être. Relevant les yeux, ceux-ci tombèrent sur une jeune fille aux cheveux roux qui passait par là.
avatar
Féminin Messages : 32
Age : 17
Localisation : En train de dormir quelque part
Métier : Soldat de la Garnison
Humeur : A fooond !

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 600
Informations:
Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand rien n'est prévu, tout est possible [PV : Alexie] Sam 5 Mar - 14:01
Invité

Alexie arriva à Ragako très tôt ce matin. Elle était partie dans la nuit et avait chevauché pendant des heures. Elle avait décidé de profiter de ses deux jours de repos pour venir rendre visite à ses parents. Elle n'était pas venue ici depuis son départ pour les brigades d'entraînement. Cela faisait donc trois ans, et pourtant en regardant autour d'elle, elle remarqua avec un petit sourire mélancolique que rien n'avait changé. Le village était toujours aussi paisible et rien ne semblait pouvoir contrarier cette tranquillité. La rouquine déambulait dans les allées du village, revoyant avec joie les visages familiers de certains voisins, déjà debout à cette heure.

Elle arriva enfin devant sa maison. La lumière éclairait l'intérieur. Bien. Elle ne les réveillerait donc pas. Un frisson d'angoisse parcouru la jeune fille. Elle n'avait pas revu ses parents depuis son départ pour l'armée, elle ne savait pas comment ils réagiraient en la voyant maintenant, la sachant toujours membre du Bataillon d'Exploration malgré la mort de son frère. Elle descendit de sa monture et l'attacha à une barre de bois. Arrivée sur le seuil de la porte, elle retint son souffle et toqua.
Ce fut son père qui lui ouvrit. Alexie le reconnu à peine : il avait la mine sombre et semblait encore dévasté par le décès de son fils. Il ne semblait pas avoir dormi depuis des jours, à en juger par ses cernes. De plus, il n'arrivait même pas à adresser un sourire à sa fille qu'il n'avait pas revu depuis trois ans. Il murmura simplement le prénom de celle-ci d'une voix tremblante, et s'écarta pour la laisser entrer. La fille aux cheveux roux pénétra dans la maison. Dans le salon, elle découvrit sa mère assise dans le canapé. Sans grande surprise, elle était dans le même état que son mari. Cependant, dès qu'elle aperçut Alexie, elle se précipita vers elle et la prit dans ses bras en sanglotant. Alexie cru qu'elle allait étouffer, tant sa mère la serrait fort. « Coucou chérie. Heureuse de voir que tu vas bien. », lança-t-elle à la rouquine, qui sentit les larmes perler à ses yeux. Elle n'avait jamais vu ses parents comme ça. Alexie avait connu une famille heureuse et pleine de joie de vivre. Elle savait qu'elle ne pourrait plus jamais retrouver cette joie d'antan.

Elle discuta avec ses parents jusqu'au midi, leur demandant ce qu'étaient devenus ses deux autres frères. Elle apprit qu'ils avaient tout deux réussi à décrocher un travail dans la capitale. Alexie était contente, ils ne risquaient rien, là où ils se trouvaient, et c'était le principal. Étrangement, ils ne firent aucune mauvaise remarque sur son appartenance au Bataillon d'Exploration.
Pour se changer les idées, Alexie décida de laisser ses parents quelques temps pour aller faire un tour dehors afin d'aller saluer ses voisins. D'après sa mère, ils étaient tous inquiets pour elle depuis qu'ils étaient au courant de son intégration au Bataillon d'Exploration.

A l’extérieur, elle plissa légèrement les yeux, aveuglée par les lueurs du soleil. Elle apporta d'abord de l'eau à son cheval, puis se mit en route.
Sur le chemin, elle se fit soudainement percuter et manqua de tomber par terre. Alexie se retourna, furieuse et prête à engueuler le responsable. Son visage se radoucie en s'apercevant qu'il ne s'agissait que d'un enfant. Lui par contre était tombé et Alexie remarqua avec étonnement qu'il avait éparpillé des petits objets brillants dans sa chute. Elle examina plus attentivement ces choses qui ressemblaient à des bijoux. Alexie n'était pas une experte, mais elle savait que ces bijoux devaient valoir beaucoup.

- Où as-tu trouvé ça ?

Le petit garçon ne lui répondit pas, il se dépêchait de remettre dans ses poches les joyaux.

avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quand rien n'est prévu, tout est possible [PV : Alexie] Mer 23 Mar - 21:15
Johann Oswald
Alors qu'il observait d'un air hasardeux la fille rousse, celle-ci percuta soudainement un petit garçon aux cheveux bruns. Quelque peu soucieux, Johann se décida et se leva pour les rejoindre. S'ils étaient du voisinage, peut-être qu'ils connaissaient bien les alentours. Mais alors même qu'il se dirigeait vers le duo, il vit l'enfant fuir son regard, voire sa présence lorsqu'il entraîna rapidement la demoiselle plus loin. Est-ce que le soldat devait se sentir vexé ?

.

Sa voix était douce mais en même temps ferme. "Trouver". Voilà qui arrangerait bien ses soucis... S'il les avaient vraiment 'trouvés'. Il essaya de fuir son regard, ne sachant pas encore s'il s'était déjà fait démasqué. Cherchant quoi faire pendant qu'il ramassait en vitesse son butin, il remarqua par hasard d'une simple œillade l'uniforme si singulier de la Garnison. Celui-là même porté par un jeune blond qui s'avançait vers eux. Reconnaissant clairement le blason orné de roses, l'enfant paniqua. Il n'allait pas se faire attraper déjà ! Sans réfléchir, il agrippa le poignet de la jeune fille et la tira pour se diriger vers un petit bois adjacent au carrefour avant que le soldat ne puisse les atteindre.


Malgré son jeune âge, le petit garçon était plus fort qu'il en avait l'air. Alors qu'ils s'étaient enfoncés à travers la végétation, l'enfant finit par lui lâcher le poignet. Embarrassé par le fait d'avoir été vu - surtout son trésor - par quelqu'un de plus âgé, il ne savait pas trop comment faire pour lui garantir sa sécurité. Devait-il feindre l'ignorance ou bien s'assurer de sa complicité ?

- T-tu as intérêt à ne rien dire !

C'est un début.. Si jamais, il partagerai ce qu'il avait 'trouvé'... Ses doigts se crispèrent dans sa poche, où il en serra le contenu doré. Que faire ? Si jamais elle décidait de le reporter aux autorités... Impossible, il trouverait un moyen de lui faire changer d'avis. Que ce soit par dissuasion ou par la force.

Une voix résonna à travers le feuillage épais.

.

Son enquête n'avait pas avancé d'un pouce, ni même commencée en fait. Il voulait commencer par se renseigner aux alentours, comme dans les auberges et lieux fréquentés, mais pour l'instant il n'avait encore rien décidé. Jusqu'à ce qu'il vit la rousse se faire bousculer par un enfant en train de courir. Après sa petite pause non-méritée, le soldat avait pensé à leur demander s'il savait quoique ce soit, histoire d'en finir avant la fin de la journée. Mais ceux-ci n'avaient pas l'air très coopératifs.

Résolu à suivre la jeune fille et l'enfant qui l'avaient ignoré aussi royalement, Johann essaya d'avancer prudemment dans la forêt. Il ne connaissait pas du tout les lieux, et n'aimerait pas se perdre à l'heure du déjeuner... Il regrettait d'ailleurs déjà d'être venu ici. Heureusement, c'était une belle journée d'été, donc les rayons de soleil perçaient la verdure des arbres en rendaient l'endroit assez agréable. Tout de même, le blond avait essayé de retrouver la trace des deux autres mais pour l'instant, il ne voyait pas l'ombre d'une personnes dans ce bois.

- Hééé y a quelqu'un ?

Répondez s'il-vous-plait, j'commence à avoir la trouille !



Il marchait sans savoir, tandis qu'en déviant légèrement la tête il reconnut enfin la chevelure si particulière de la demoiselle. Impossible de manquer la silhouette de l'enfant à ses côtés qui s'apprêtait à... lui lancer une pierre ? Oh. Fort bien.



Paroles en #99cc66
avatar
Féminin Messages : 32
Age : 17
Localisation : En train de dormir quelque part
Métier : Soldat de la Garnison
Humeur : A fooond !

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 600
Informations:
Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand rien n'est prévu, tout est possible [PV : Alexie] Sam 26 Mar - 11:44
Invité
Le petit garçon aux cheveux bruns semblait désemparé. Une fois son butin ramassé, il jeta un coup d’œil sur le côté et Alexie remarqua son visage pâlir. Elle regarda à son tour dans sa direction et aperçut un jeune homme aux cheveux blonds, qui portait un uniforme de l'armée. Elle reconnut immédiatement le blason de la Garnison. Que fait-il à Ragako ? Ce n'était pas vraiment un endroit très fréquenté, ni une zone à problèmes. Elle voulait en savoir plus, mais avant de pouvoir aller parler au blondinet, il restait le cas du petit garçon à traiter. D'ailleurs, en vue de son visage blême lorsqu'il avait remarqué le soldat, peut-être était-ce justement lui le facteur qui avait poussé la Garnison à envoyer ce jeune soldat.

C'est alors que, sans avoir le temps de comprendre, la jeune fille se fit entraîner dans les bois par le garçonnet qui, malgré son jeune âge, possédait une force impressionnante. Il serrait avec fermeté le poignet d'Alexie, tout en s'enfonçant dans la forêt. Elle connaissait très bien ce bois, c'était ici qu'elle venait régulièrement s'amuser avec ses trois frères quand elle était toute petite.

Au bout d'un moment, il se décida enfin à la lâcher. Alexie massa doucement son poignet. Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle s'était laissée entraîner ici sans répliquer. En tout cas maintenant, elle allait exiger des explications. La rouquine ouvrit la bouche mais le petit garçon la devança :

- T-tu as intérêt à ne rien dire !

Il s'agissait effectivement d'un voleur, cela ne faisait plus aucun doute à présent. Il venait de se mettre dans une drôle de situation. Sa menace fit doucement sourire la jeune fille. Elle voulait éviter que ce garçon ne s'attire d'avantage de problèmes. Il était très jeune, peut-être huit ans, ou dix ans tout au plus. Ce serait dommage d'avoir déjà des soucis à cet âge-là. Elle essaya donc de le résonner :

- Écoute. Tu ferais mieux de rendre ces objets à leurs propriétaires. Ça t'évitera d'avoir plus d'ennuis, crois-moi.

La rouquine ne s'attendait pas à une approbation de la part du petit garçon. Cependant, elle ne le laisserait pas fuir tranquillement avec les bijoux. Elle attendait une réponse, quand une voix se fit entendre au loin.

- Hééé y a quelqu'un ?

Il semblerait qu'une personne se soit perdue. Ça n'étonnait pas la jeune fille, après tout si l'on ne connaît pas bien cette forêt, il est très facile de ne plus retrouver son chemin. Alexie regarda dans toutes les directions, cherchant d'où pouvait bien provenir cette voix.

Comme la fille aux cheveux roux ne semblait plus faire attention à lui, le gamin en profita pour se placer derrière elle. Il cherchait quelque chose qui pouvait bien lui servir d'arme pour déguerpir. Une pierre attira son attention. Parfait. Il la prit dans ses mains, et se prépara à la lancer sur Alexie.

Ainsi le petit voleur ne voulait pas être coopératif, vu la pierre, ma foi plutôt grosse, qu'il s'apprêtait à jeter sur la rouquine. Avant que le môme ne puisse faire quoi que ce soit, elle se saisit du roc et le balança plus loin, avant de plaquer avec fermeté au sol le garçon. Elle lui teint les bras dans le dos pour l'empêcher de faire le moindre geste.

- Tu m'écoutes quand je te donne un conseil ? Arrête ça. Et puis, t'es pas tombé sur une jeune fille sans défense.

En levant la tête, elle vit le blondinet de tout à l'heure. Très probablement la personne qui s'était perdue. Sans doute avait-il essayé de les suivre, lorsque le petit garçon avait entraîné Alexie dans les bois.
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quand rien n'est prévu, tout est possible [PV : Alexie] Mar 29 Mar - 18:39
Johann Oswald
- Écoute. Tu ferais mieux de rendre ces objets à leurs propriétaires. Ça t'évitera d'avoir plus d'ennuis, crois-moi.

Il fallait s'y attendre... Le gamin serra les dents et se mit sur la défensive. Clairement, la jeune fille n'allait pas se montrer très coopérative avec ses plans. Alors qu'il fit un pas en arrière, tentant de trouver une ouverture pour prendre la fuite, la voix de Johann les interrompit. La rousse se tourna en direction de l'écho, afin d'apercevoir le jeune soldat se battre avec la nature. Profitant de cet instant de flottement, l'enfant ramassa une pierre qui jonchait le sol le long du chemin. Avec un peu de chance, la demoiselle ne se souviendrait pas de lui, et puis peut-être même qu'elle n'était pas du village. Peu importe, l'échec n'était pas permis.

Lentement, il souleva la pierre pour la lancer vers l'autre plutôt distraite. Il ne s'attendait cependant pas à ce qu'elle se retourne brusquement pour lui ôter son arme de fortune et le bloquer au sol avec une jolie prise.

- Tu m'écoutes quand je te donne un conseil ? Arrête ça. Et puis, t'es pas tombé sur une jeune fille sans défense.

L'enfant se débattit en vain, lui ordonnant de la lâcher. Il se maudissait intérieurement pour s'être laissé avoir par une simple fille qui savait plutôt bien se défendre. Alors que la panique lui tourmentait l'esprit lorsqu'il voyait le soldat s'approcher. Mais un éclair de lucidité le traversa et tenta quelque chose. Même s'il ne pouvait pas utiliser ses mains, il continua de se débattre. Johann arriva - bien qu'un peu tard - quelque peu essoufflé et soulagé de voir enfin les deux jeunes. Il le fut un peu moins lorsqu'il se rendit compte de la scène, soit la jeune fille en train de tenir au sol le petit garçon de tout à l'heure.


- Héé dites donc on se calme ! Arrête ça !

Le blondinet sépara donc tant bien que mal le duo mal assorti, et tenta d'en comprendre quelque chose. Pour l'instant, ce qu'il lui semblait, c'était que la jeune fille avait violenté le petit. :aa: Mais cet acte était tout à fait justifié dans la mesure où le lancer de pierre dans la tête était plutôt dangereux pour la vie. Cependant, personne n'eut le temps de se justifier ou quoi puisque le petit garçon s'écria soudainement ;

- C'est une voleuse !! Elle m'a attrapé parce que je l'ai vu faire !

Complètement surpris, le soldat de la Garnison fit un mouvement de recul avant de regarder l'accusée, et de rediriger son regard sur le garçon. Attendez, est-ce qu'il allait vraiment finir sa mission aussi vite ? D'un côté ça l'arrangeait mais c'était... Disons que ça lui coupait l'herbe sous le pied.

Autrement, la jeune fille était très douée d'après sa prise... Sa rapidité et sa vivacité d'esprit l'avait vraiment étonné, on aurait presque dit ses camarades de l'armée. Bon, niveau corps-à-corps, Johann n'était pas vraiment premier, mais il savait reconnaître quelqu'un de doué. Il ne s'attendait pas à voir ce doux visage féminin se conduire avec une telle maîtrise. Oui cey un clichéy. :aa:


- Hein ? C'est vrai ?

Dans ce cas, cela confirmerait pourquoi il avait tenté de l'agresser. Mais pas pourquoi il l'avait emmenée dans la forêt. Bon sang qu'ils étaient compliqués. Et, comme pour confirmer ses dires, il pointa de son index quelques parures en or reposant sur le sol, au pied de la jeune fille. Ceux qui était malencontreusement tombés de 'sa' poche lorsqu'il se débattait... Ok, clairement, là Johann voulait conclure rapidement. Peut-être même trop vite. Clairement content d'être arrivé aussi loin dans sa fameuse enquête, il tenta de se raisonner. Son butin serait tombé pendant cette courte lutte ?

Il se baissa pour ramasser les fameux bijoux, les inspectant minutieusement. C'était assez joli à contempler, malgré la pauvreté du village, on pouvait donc trouver d'aussi belles pierres précieuses. Le blond les fit briller au soleil quelques instants avant de les ranger dans la poche intérieur de sa veste. Il se tourna ensuite vers la rousse et fit mine de rendre son verdict.


- Mmmh pas de précipitation. J'écoute ce que mademoiselle a à dire et on pourra y aller !

Oui parce que du coup c'était juste histoire de se donner bonne conscience.

Bon après ça je vais prendre un bon déjeuner !
avatar
Féminin Messages : 32
Age : 17
Localisation : En train de dormir quelque part
Métier : Soldat de la Garnison
Humeur : A fooond !

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 600
Informations:
Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand rien n'est prévu, tout est possible [PV : Alexie] Mer 30 Mar - 11:04
Invité
L'enfant se débattait avec rage, mais Alexie ne comptait pas le lâcher, malgré les menaces et les plaintes de celui-ci. Heureusement que le soldat de la Garnison était là à présent, il allait pouvoir l'aider à calmer la boule d'énergie.
Le jeune homme semblait interloqué par la scène qui se déroulait sous ses yeux, ce qui n'avait rien d'étonnant. Alexie n'avait pas l'habitude de maintenir au sol un gamin. Il fallait qu'elle lui explique calmement la situation, tout simplement.

- Héé dites donc on se calme ! Arrête ça !

... Hein ? Elle n'eut pas le temps de parler, le soldat accourait vers eux et tentait de séparer Alexie de l'enfant. La rouquine finit par lâcher sa prise et recula de quelques pas. Bon, maintenant elle allait pouvoir s'expliquer... Sauf qu'une fois encore, on la devança.

- C'est une voleuse !! Elle m'a attrapé parce que je l'ai vu faire !

Bordel ! Furieuse, elle foudroya du regard le gamin qui avait honteusement menti pour s'en tirer. Cependant, Alexie ne s'en faisait pas, jamais le soldat ne croirait une histoire parei... Ah. Pas si sûr en fait. Celui-ci regardait la jeune fille, puis le petit garçon, avec un regard interrogateur. Alexie resta bouche bée.

- Hein ? C'est vrai ?

Évidemment que non ! s'insurgea la rouquine en son for intérieur, trop étonnée par la réaction du soldat pour s'exprimer. Franchement, elle n'en revenait pas qu'il puisse croire à cette histoire. Lorsqu'il pointa du doigt les quelques pierreries qui s'étaient retrouvées par accident à ses pieds, Alexie poussa un soupir. Super... La jeune fille commençait à perdre patience, elle n'y était pour rien et détestait être prise pour quelqu'un qu'elle n'était pas, qui plus est une voleuse ! Elle regardait le garçon aux cheveux blonds se pencher pour ramasser les bijoux, les examiner, et enfin les ranger dans sa poche.

- Mmmh pas de précipitation. J'écoute ce que mademoiselle a à dire et on pourra y aller !

Elle jeta un coup d’œil mauvais au garnement, pour s'assurer qu'il ne décide pas une fois de plus de lui couper la parole.

- Je ne suis pas une voleuse. Cet enfant voulait me jeter une pierre pour pouvoir s'enfuir avec les bijoux, alors que je tentais de l'arrêter.

Les bras croisés, Alexie attendait une quelconque réaction. Deux versions des faits venaient d'être dites, le soldat de la Garnison allait devoir trancher, en espérant qu'il tranche bien et ne décide pas de désigner Alexie comme coupable. C'est alors que le petit garçon se mit à hurler :

- Menteuse ! C'est une sale menteuse !

Mon dieu, cet enfant est... Énervant. Alexie essayait tant bien que mal de ne pas perdre son sang-froid. La jeune fille insista pour convaincre le blond de son innocence :

- Je fais partie de ce village. Enfin, j'en faisais partie. Les villageois me connaissent bien, tu peux toujours aller les interroger sur mon compte.

Cette histoire devenait longue, et Alexie regrettait de s'être faite embarquée dedans. Tout ce qu'elle voulait, c'était profiter de cette journée de repos dans son village natale. Elle risquait ensuite de ne pas pouvoir revenir ici avant un bon moment, voire jamais si elle se faisait tuer lors d'une expédition, même si elle essayait de ne pas y penser. En tout cas maintenant, elle se retrouvait suspecte dans une stupide affaire de vol. Une affaire mineure, sans grande importance en plus. Voilà qui lui gâchait bien sa journée !
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quand rien n'est prévu, tout est possible [PV : Alexie] Dim 3 Avr - 16:38
Johann Oswald
- Je ne suis pas une voleuse. Cet enfant voulait me jeter une pierre pour pouvoir s'enfuir avec les bijoux, alors que je tentais de l'arrêter.

La jeune fille niait considérablement les charges qui portaient sur elles. Ce que Johann n'avait pas du tout prévu. En effet, il pensait naïvement qu'elle allait avouer, cependant, ce n'était pas le cas : cela signifiait donc que l'un des deux mentaient. Mais comment les départager ? Sérieusement, il n'en avait pas la moindre idée, ne serait-ce que l'ombre même d'une idée. C'était franchement la première fois qu'il devait s'immiscer dans une "dispute". Il se passa la main sur le visage en soupirant en dépit.

Le gamin continua de s'acharner en criant au-voleur-au-menteur en désignant l'accusée. Johann lui posa la main sur la tête en lui ordonnant de se calmer. Il essayait tant bien que mal à réfléchir sur comment trancher les témoignages, et dieu sait qu'il n'aimait pas ça. Il fut tiré de sa réflexion par la douce voix de son interlocutrice.

- Je fais partie de ce village. Enfin, j'en faisais partie. Les villageois me connaissent bien, tu peux toujours aller les interroger sur mon compte.

QUOI ?! Ah. Il fallait donc mener une enquête et... donc repousser l'heure du déjeuner. Le blond s'apitoya misérablement sur son sort en son for intérieur. Il chassa cette idée loin de lui et afficha l'un de ses plus beau sourire. Tout en étant très gêné.

- Ah hum, attends... Y a sûrement un autre moyen d'identifier le coupable hein ?

Il fit quelques pas en tournant en rond, le menton posé entre son pouce et son index. S'il récapitulait les faits, d'un côté ; le gamin est le voleur, il aurait prit une pierre pour tenter d'agresser celle qui voulait l'arrêter. Cohérent. De l'autre côté ; la fille est la voleuse, l'enfant aurait tenté de l'agresser avec une pierre pour l'arrêter. Cohérent également. Sauf la partie où ils s'étaient enfuit tous les deux. Quel... Casse-tête.



- Ah ! En fait vous êtes complices tous les deux, c'est ça ?

Il ne récolta que deux regards noirs. Bon ça n'avait pas l'air d'être ça. Il se résigna en bafouillant un petit "je plaisantais", alors qu'il reporta son attention dans la poche de sa veste. A nouveau, il voulu conclure que personne n'était coupable et qu'il allait juste rendre les bijoux pour finir sa journée. Mais ses supérieurs n'allaient certainement pas aimer ce genre de rapport. Il ferma les yeux. Brusquement, il pointa la jeune fille du doigt en s'adressant au garçon.

- Dis petit, tu sais ce qu'elle a volé ? Un collier, et quoi d'autre ?

- Je suis sûr d'avoir vu une broche en argent.

Johann claqua des doigts et sortit de sa poche un bijou en véritable argent, orné d'un petit diamant. Décidément, plus il la regardait, plus il approuvait son hypothèse. Il était très joliment réalisé, un vrai chef-d'oeuvre.


- Sauf que ce n'est pas une broche. C'est une boucle d'oreille. Mais je comprends qu'un gosse comme toi puisse les confondre.

Sous la provocation, le gamin s'énerva rapidement, comme si on venait de lui enlever son jouet des mains. Il était certainement le mieux placé pour savoir ce qu'il avait subtilisé, et sa fierté ne permettait pas une telle insulte.

- N'importe quoi ! C'est une broche, il y a une attache juste derrière le diamant !

Le blond applaudit, une grand sourire sur son visage. Finalement, il avait réglé ça plus vite que prévu.


- Exactement, bravo ! Mais je ne vois pas comment tu aurais pu savoir ça, à moins de les avoir eu sous la main. Échec et mat petit voleur !

Devant l'air prostré du coupable, le soldat se retourna vers la jeune fille et lui présenta une courbette. Après toute cette agitation pour pas grand-chose, il lui fallait bien s'excuser d'avoir accusé à tort une civile plus qu'innocente. Soupirant d'aise après avoir enfin trouvé le voleur et le butin, il s'étira nonchalamment avant de lui adresser cette fois-ci, un sourire sincère et affamé. Tandis que son coupable en profitait pour commencer à courir.

- Dis, puisque tu es du village, tu crois que tu pourrais me présenter un endroit où manger ?

Paroles en #99cc66
avatar
Féminin Messages : 32
Age : 17
Localisation : En train de dormir quelque part
Métier : Soldat de la Garnison
Humeur : A fooond !

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 600
Informations:
Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quand rien n'est prévu, tout est possible [PV : Alexie]
Contenu sponsorisé
Quand rien n'est prévu, tout est possible [PV : Alexie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre véritable ami est celui qui ne vous passe rien et qui vous pardonne tout
» [RESOLU] Mon HOX...
» Rien ne se perds, rien ne se crée, tout disparait
» Objectif et Progression
» Meilleures répliques de films

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan - Shingeki no Kyojin :: Ragako-
Sauter vers: