AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Une douce soirée de printemps [LIBRE] Dim 20 Mar - 13:36
Jack Valens
Jack venait de passer le dernier coup de balais sur le plancher sombre du bar. Avec un soupir de soulagement, il rangea l'outil et alla ouvrir les fenêtres du bâtiment pour l'aérer un peu, un petit sourire sur le visage. Il était content de son petit quotidien répétitif, il ne s'en lassait pas le moins du monde et cela lui convenait très bien. Et puis maintenant, il avait ses chats.

Alors qu'il terminait d'ouvrir le dernier carreau, il s'appuya quelques instants sur le maintien de la fenêtre pour observer la rue du bâtiment. Elle était calme, en cette fin d'après-midi. Un rire d'enfant raisonna au loin. Le soleil se couchait, laissant une lueur orangée éclairer les bâtiments, l’ombre de la nuit recouvrait doucement les pavés et un vent frais de fin d'hiver ; ou de début de printemps ; agitait doucement les cheveux châtains du tenancier.

Il resta comme cela un petit moment, observant le calme apparent de son district, un léger sourire sur les lèvres. Au bout de cinq minutes, peut-être six, il se remit au travail, terminant de nettoyer les tables et son zinc à l’aide d’un chiffon humide.

Sa besogne accomplit, il referma quelques fenêtres, ouvrit grand la porte de la bâtisse et bloqua cette dernière avec un gros caillou, pour éviter qu'elle ne se referme et afin de signaler que l'entrée était désormais autorisée. Il se plaça derrière son « bureau », comme à son habitude, et sorti quelques bouteilles, prévoyant les alcools les plus demandés en soirée sans vraiment se soucier d’avoir énormément de clients ou non. Il appréciait les soirées calmes autant que celles qui étaient mouvementées, découvrant chaque soir de nouveaux visages ou revoyant ceux des habitués, sachant pertinemment ce que prendraient certains et découvrant les goûts des nouveaux. Il sorti quelques bols dans lesquels il disposa divers apéritifs, petits sablés ou cacahuètes, et commença à faire les premières vaisselles de la soirée en surveillant d’un œil bienveillant son petit bar, qu’il aimait tant.  

La soirée commençait à peine et quelques petits groupes de deux à quatre personnes entraient déjà, rendant tout de suite l'ambiance plus chaleureuse grâce à leurs éclats de rire et de voix. Il servait les uns, parlait à d’autres, riait avec quelques-uns et empochait déjà quelques petits pourboires qu’il glissait dans la poche de son pantalon avec un sourire radieux. Il ne sympathisait pas avec les gens pour la « récompense » qu’il pouvait recevoir, mais parce qu’il aimait réellement discuter avec eux.

Et puis, retournant derrière son petit bar, le jeune homme commença à essuyer un verre à l’aide d’une serviette propre et sèche, se demandant ce qui allait ce soir, illuminer sa soirée. Après tout, chaque journée (ou plutôt nuit) de travail dans un bar pouvait avoir son lot de surprise…

_______________________________

Je vous mange en #666600.
avatar
Messages : 20
Age : 18

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 0
Informations:
Tenancier de bar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une douce soirée de printemps [LIBRE] Lun 28 Mar - 22:57
Leanne Cooper

Encore une journée de finie. Encore une journée pénible et longue. A devoir poireauter pendant ces fichues réunions. Je suis arrivée ce matin sur Karanese, accompagnant le Commandant Pixis dans sa tournée. *Pourquoi ai-je encore été réquisitionné ! C'est toujours sur moi que ça tombe.* Presque quatre heures à rester debout, sans rien faire, sans bouger, sans parler. Je déteste ça, ne rien faire. Ça donne tellement de crédit aux racontars sur notre corps d'armée. C'est blasant. De toute façon, ce n'est pas comme si j'avais le choix d'y aller ou non.

La nuit commence doucement à tomber sur le district. Tout est parfaitement calme. Pas un bruit, pas un mouvement, si ce n'est qu'une légère brise qui me faisait constater que le climat était un peu plus doux , ici à Karanese. Ce n'est pourtant pas si éloigné de Trost, mais il y a tout de même quelques degrés de différence. Et je dois bien avouer que c'est fort agréable, surtout dans ces saisons froides. Le coucher de soleil est sublime ce soir, était-ce la fatigue, le soulagement que cette journée soit finie, ou autre chose ? Je ne saurais dire, mais je l'apprécie volontiers. J'ai besoin de me détendre et envie de profiter de mon passage en ville. Je décide donc de m'y attarder, au lieu de rentrer directement aux baraquements de l'armée. J'avance tranquillement dans les rues, profitant de l'air ambiant et de l’atmosphère paisible.

" On en oublierait presque les titans ici. Pas le moindre grognement, pas le moindre bruit nous rappelant leur présence. C'est si.... reposant."

Mon esprit vagabonde joyeusement en s'imaginant une vie semblable sans murs pour nous retenir, sans titans, libre de tout. *Quelle belle utopie!* J'esquisse un sourire et ferme mes yeux un instant. Quand d'un coup, quelque chose éveille ma curiosité auditive. C'est petit bruit que je ne connais que trop bien. Je cherche du regard de droite et de gauche et je trouve enfin son propriétaire présumé. Je m'avance lentement et courbe progressivement le dos, tout en tendant une main malicieuse.

" Petit, petit, petit ! "

La vie parfois est parfois faite de succession de petites choses, qui nous transcende dans une spirale de joie incontestée. Et ce soir je suis vernie de ce côté. Me voilà nez à truffe avec un adorable chat,  tacheté de noir et de roux. Son petit bidon quand à lui est tout blanc, tout comme le bout de sa patte droite. *Il n'y a pas à revenir là-dessus, je suis amoureuse de ces petites bêtes. La vie ne serait rien sans leur présence.* Je commence à lui grattouiller le ventre et il ronronne en contrepartie. Je laisse un petit gloussement sortir impunément de ma bouche béate. Je me reprends immédiatement, je ne suis pas seule, on pourrait me voir et … Et quoi au juste ? Faut vraiment que j'arrête avec ça...* Le chat, lassé ou surpris allez savoir, me quitte d'un bond et prend la tangente. Je décide de le suivre, je ne sais pas pourquoi, mais ça m'occupera un moment. Je longe la rue empruntée par le matou et tombe en face d'un bâtiment anodin. Mais seulement à première vue.

Le chat semble s'y diriger et je fais de même, plus intrigué par l'agitation qu'il semble s'y échapper que par le matou en lui-même. Une lourde porte en bois est grande ouverte.  Des rires et des tintements aigus en sortent presque continuellement, dans une sorte de brouhaha  folâtre.  Je gravis les quelques marches et m'émerveille de trouver là, ni plus ni moins, un bar. * Bah pourquoi pas... Ça ne fait pas de mal de temps en temps!* J'entre dans ce grand espace qu'offre le bâtiment. Il y règne une ambiance chaude et accueillante. Quelques groupes sont déjà accoudés sur les diverses tables agencées. Tout semble en parfait état, pas de vieilles dégueulasseries innommables sur le sol, pas de vieil alcool qui beugle à tout va, pas d'odeurs … bizarres… Une belle cheminée, quelques ornements de-ci delà, des tableaux, des fleurs. Sur ma droite se dresse le bar à proprement parler.

Le tenancier, occupé à essuyer ses verres, a l'air plutôt jeune et est, ma foi, plutôt bel homme.  A cette surprenante pensée, je sens mes joues chauffer un peu. *Oh la ! Faut que je me calme moi... Ça fait combien de temps déjà ?! … Ah oui ça m'étonne pas...* Je racle ma gorge et m'avance d'un pas sûr, le salut d'un signe de tête et prend siège. Je glisse mon regard sur les différentes étagères en place où se tiennent verres, cruches et bouteilles. Je me pince les lèvres ne sachant pas trop quoi commander. *De quoi ai-je envie ?!*

_______________________________


┬┴┬┴┤Fiche Perso ~•~ Fiche Relationnelle ├┬┴┬┴
avatar
Féminin Messages : 38
Age : 34
Localisation : En haut du mur Rose - Trost
Métier : Sergent de la Garnison
Humeur : apaisée

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 885
Informations:
Sergent
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une douce soirée de printemps [LIBRE] Ven 13 Mai - 21:26
Jack Valens
La soirée semblait bien partie pour se dérouler sans trop d’encombres. Un léger sourire restait flottant sur le visage du jeune homme, il aimait quand ses soirées restaient sans soucis ou sans bagarres. La plupart du temps, il arrivait à calmer les mâles avec un surplus de testostérone en parlant, mais lorsque l’alcool avait trop tapé sur leur cerveau, il se voyait de temps à autre obligé de les mettre dehors, voir même de jouer des poings pour ne pas s’en prendre dans la figure. Cela arrivait de temps à autre, mais il n’en tenait pas rigueur à ses clients, sachant pertinemment que certaines personnes pouvaient avoir l’alcool mauvais en étant doux comme des agneaux en temps normal. La plupart revenait d’ailleurs s’excuser de leur comportement un jour ou deux après leur coup de sang, et Jack les pardonnait tout le temps, même s’il se prenait de temps à autre un coup de poing dans la mâchoire ou dans le ventre. Mais après tout, il n’était pas fait de verre et savait encaisser les coups malgré sa peau qui noircissait sous l’impact.

Le regard du jeune homme fût dérangé par un de ses chats qui entrait en trottinant doucement dans le bar. Il sourit à la vue de sa boule de poils, Mila, qui fila se cacher sous le bar, à l’abri des clients, en se frottant contre ses pieds en passant à côté de Jack. La minette aimait bien l’observer travailler depuis sa cachette sous le bar, où le tenancier avait installé quelques coussins pour ses chats les plus courageux, qui osaient entrer dans le bar malgré le bruit et les sons brutaux qui pouvaient survenir n’importe quand. Ils étaient rares, mais ils osaient de temps à autre venir, bien qu’ils restaient plus souvent en début d’après-midi quand il n’y avait que très peu de clients pour un thé ou un café. Là, ses félins dormaient alors sur les chaises ou près de la cheminée. Mais en soirée, comme c’était le cas pour Mila, ils venaient se réfugier derrière le bar, zone protégée des clients qui pouvaient importuner les matous. Le reste de sa bande devait dormir dans la maison juste à côté où se balader dans les rues, non loin de chez eux.

A la suite de la minette, une jolie jeune femme entra, une brune aux yeux noisette. Le jeune homme jeta un coup d’œil à la dame, en lui souriant doucement. Elle s’avança un peu vers le bar, le salua d’un léger signe de tête et s’installa non loin de lui, en regardant d’un air indécis les étagères derrière Jack.

Le barman posa le verre qu’il était en train d’essuyer et se pencha vers la chatte, qui s’était déjà installée sur son coussin. Il la caressa rapidement, se releva et essuya ses mains sur son pantalon. Il jeta un nouveau coup d’œil à la brune, qui semblait toujours hésiter devant le choix de spiritueux que le bar lui offrait. Avant de s’avancer vers elle, il la détailla rapidement. Elle était belle et bien faite, semblait avoir le même âge que lui, ses cheveux étaient longs et brillants, son visage doux malgré une cicatrice qui traversait son œil gauche. Il se demanda comment elle avait bien pu se faire cela, mais se retint de lui demander, sachant pertinemment que les nouveaux venus avait leur caractère bien à eux, et ne connaissant même pas son prénom, il s’en tiendrait à sa discussion professionnelle pour l’instant. C’était à elle de parler si elle en avait envie.

Il attrapa une carte et fit quelques pas pour rejoindre la nouvelle venue.

Avec un sourire sympathique et loin d’être forcé, il prit la parole de sa voix douce :

« Bienvenue à toi. » Il se permettait de tutoyer tous ses clients, qu’ils soient plus jeunes ou plus âgés, préférant la convivialité à une apparence trop commerciale. Après tout, s’il était tenancier de bar, c’est qu’il aimait le contact.

Il déposa la carte qui indiquait les prix de la plupart de ses boissons sur le zinc, devant le buste de la jeune femme, et posa ses mains contre le comptoir en s’appuyant dessus et en regardant la brune dans les yeux.

« Je ne t’ai jamais vu dans mon bar et tu sembles hésiter, je vais donc te guider un peu dans ton choix. Si tu veux quelque chose de fort, je peux bien évidement te conseiller un whisky, du scotch, de l’absinthe, du bourbon, du gin, de la vodka au piment et au miel, ou bien aux baies de sorbier, ou à la noix de cèdre, ou encore au citron ou à la cerise, la vodka à la cerise étant assez appréciée par les femmes. J’ai encore d’autres alcools forts, dans ce style, donc si tu veux en savoir plus, n’hésite pas à demander. Pour ce qui est plus doux, j’ai bien évidement de la bière, qu’elle soit brune, blonde, ou aux fruits rouges, du pastis, des cocktails divers aux fruits, du cidre brut ou doux, du vin rouge, blanc ou du rosé, de l’amer… A toi de choisir. » termina-t-il en montrant d’un grand geste toutes les bouteilles derrière lui.

_______________________________

Je vous mange en #666600.
avatar
Messages : 20
Age : 18

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 0
Informations:
Tenancier de bar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une douce soirée de printemps [LIBRE]
Contenu sponsorisé
Une douce soirée de printemps [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le chemin d'un pétale de cerisier porté par la douce brise de printemps ☼ Blossom Soul
» douce folie
» Le CF approuve le message sur le libre choix du décodeur
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» Soirée chatbox à Thème (Miyazaki / Ghibli)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan - Shingeki no Kyojin :: District de Karanese :: Bar ▬ Chez Valens-
Sauter vers: