AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Gargouillis [PV : Helena] Lun 28 Mar - 16:11
Wade Nux
Il y avait déjà quelques heures que le soleil s'était levé et que les dortoirs du bataillon d'exploration s'étaient vidés. Les plus courageux étaient partis s'entraîner, d'autres accomplissaient diverses tâches confiées par leurs supérieurs, le reste vaquait à diverses occupations. À cette heure-là, il y avait déjà une petite concentration de personnes à la cafétéria. Pour cette boule blanche émergeant doucement de ses draps, c'était l'heure à laquelle elle se réveillait. Un geignement plaintif raisonna dans la petite chambre. Constitué de deux lits, deux armoires, placées parfaitement symétriquement. Cependant, la chambre était séparée en deux par une sorte de frontière, le côté droit était ordonné d'une manière stricte, les draps étaient faits, l'armoire fermée, en haut de cette dernière, étaient pliées plusieurs serviettes.

À gauche, c'était différent. Le sol fait de bois était à peine visible, il était recouvert de divers draps tâchés, vêtements dégageant une douce odeur de transpiration et de serviettes humides. L'armoire avait ses portes grandes ouvertes, dévoilant l'intérieur où était roulé en boule des vêtements approximativement propres. Le lit était couvert de sous-vêtement, les draps dévoilés le matelas, tandis que la couverture prenait la forme de la silhouette possédant cette fameuse chevelure blanche. Entre les deux lits, une fenêtre éclairait la pièce.

La forme gisante sur le lit commença à remuer. Elle se redressa. La couverture glissa le long des fines épaules de ce jeune homme qui se réveillait tout juste. Il renifla à plusieurs reprises, ses narines analysèrent son odeur, le garçon y détecta une forte présence de transpiration, ainsi que deux autres qu'il n'arrivait pas encore à bien identifier. Il bâilla, ces deux odeurs étant concentrées dans sa bouche, il les identifia, la première était celle de l'alcool, la deuxième était un souvenir des gens avec qui il avait passé une moitié de la nuit. Le garçon s'étira et sortit de son lit, totalement nu. Il tituba jusqu'à la sortie attrapant d'un geste las une des serviettes propres pliée au-dessus de l'armoire opposée à la sienne. Il traversa les couloirs du dortoir pour aller se laver, son odeur était beaucoup trop nauséabonde.

Ce garçon, c'était Wade Nux. Il arrivait souvent à échapper au réveil forcé des membres du bataillon. Le fait qu'il partage régulièrement la couche d'une dizaine personnes différentes tout sexe confondues rendait sa recherche difficile. Il profitait de ça pour échapper aux horaires de réveil habituels. Ainsi, il pouvait tranquillement dormir jusqu'à l'heure du déjeuner.

Il somnolait légèrement, la tête posée contre le mur de la douche, mais après un effort incroyable, il parvint à se traîner hors de portée de l'eau froide. Il entreprit ensuite de se débarrasser de ces odeurs suspectes émanant de sa bouche. Une fois ceci fait, il se traîna de nouveau vers sa chambre, encore ruisselant d'eau, il laissait une longue trace de son passage sur le bois. Dans la chambre, il était déjà un chouilla plus vigoureux, assez pour rouler sa serviette en boule et la lancer sur son tas de vêtements sale. Il se tourna ensuite vers son armoire grande ouverte, daignant enfiler quelque vêtements. Au moins pour cacher la chose pendant entre ses jambes et son postérieur légèrement rebondi. Disons que c'était plus commode.

Une vingtaine de minutes plus tard, il sortait du dortoir. Une légère brise le fit frissonner, il plaça son avant-bras au-dessus de ses yeux, pour s'habituer à l'intense lumière des rayons du soleil. Il avait toujours énormément de mal à s'habituer à des sources de lumière aussi fortes à cause de ses yeux. Il resta prostré contre la grande porte du dortoir quelques minutes avant de baisser son avant-bras et cligner rapidement des yeux. Wade fit quelques pas en avant, assez hasardeux, il titubait légèrement. Sa démarche se fit de plus en plus précise et s’accéléra.

Ses longues jambes qui, étaient habillées du pantalon standard des membres du bataillon retroussé jusqu'aux genoux, avalaient les mètres le séparant de la cafétéria, ses bras tombaient le long de son corps bougeant au rythme de ses pas, son dos était légèrement courbé, sa chemise blanche ouverte virevoltait au même rythme que ses bras et dévoilait son torse à la limite du translucide. Lorsqu'il poussa les portes de la cafétéria, de nombreux regards se tournèrent vers lui. D'une part parce que tout le monde portait ne serait-ce qu'un haillon pour dissimuler son torse, de deux, ça agaçait pas mal de personne de le voir débarquer comme une fleur en baillant à s'en décrocher la mâchoire, alors qu'eux étaient débout depuis plusieurs heures. De plus, ce petit air jovial qui venait de prendre place sur son visage le rendait encore plus insupportable aux yeux de certains. Une minorité de ces gens n'hésitait pas à le lui faire remarquer de diverses façons. Un grand garçon brun avait sa petite idée sur la manière de faire ça.

Lorsque Wade s'engouffra entre les longues tables de bois, une assiette à la main, ce jeune homme qui devait surplomber l'albinos d'au moins une tête se leva. Il fut suivi par trois autres garçons qui avaient la même expression mesquine sur le visage. Arrivé près de Wade, le plus grand lui donna un puissant coup d'épaule, Wade et sa silhouette frêle furent éjectés contre une table. Le garçon s'étala de tout son long sur la table, l'assiette glissa de ses mains et se brisa sur le sol. Les rires du petit groupe s'intensifièrent.

- Bah alors, tu tiens plus débout ?
- C'est à cause de cette nuit ? Tu n'arrives plus à marcher ?


Les rires gras de ces garçons retentirent de plus belle. Personne ne faisait vraiment attention à ce qui se passait, ce genre de situation était relativement courante, surtout dans le fond de la grande salle. D'ailleurs, si Wade venait constamment s'installer ici, c'était bien dans le but d'être emporté dans ce genre de chose. Il se redressa lentement, ébouriffa ses cheveux et releva la tête. Il plongea son regard écarlate dans celui du grand brun et commença à sourire de toutes ses dents.

- Distrayez-moi.

_______________________________

Personnage aux propos déplacés.
Personnage à la sexualité débridée.
Personnage aux gouts sanguinolent.

Joueur à la ramasse.
Grand empereur Waduck.

Empire Waduck:
 
avatar
Masculin Messages : 66
Age : 18
Localisation : InTheTitan
Humeur : "J'ai faim"
Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Gargouillis [PV : Helena] Sam 9 Juil - 0:14
Helena Silverstone
La jeune femme était debout depuis plusieurs heures quand elle se décida à rejoindre la cafétéria. Sa matinée n’avait pas été très riche en émotion, elle répétait plutôt le même cycle inintéressant des habitudes qui s’étaient petit à petit installées dans son propre quotidien. Cette dernière s’était levée sur les coups de huit heures, avait pris le temps de se laver et de s’habiller sans se presser puis était allé passer une heure et demie à entrainer son corps, variant les exercices pour solliciter un maximum de muscles mais essayant de rester un maximum de temps à l’ombre, à l’abri des arbres ou des bâtisses du Quartier Général. Sa peau laiteuse supportait mal le soleil, et bien qu’il ne fasse pas une chaleur extrême, l’albinos préférait éviter au maximum les rayons de l’astre lumineux en se couvrant de chemises légères aux manches longues, même en été, pour épargner sa peau blanchâtre de virer au rouge tomate. Après cette séance d’entraînement, elle avait flâné, grappillant au passage quelques tartines dans les cuisines, pour être sûre de ne pas faire une chute de tension à cause de son métabolisme assez faible. Elle n’avait pas d’obligation ou d’ordre à suivre, sa chambre était à peu près rangée et propre, et ne sachant que faire, elle se retrouva à sautiller de pièce en pièce, cherchant quelqu’un ou quelque chose pour la distraire. Elle s’amusait à écouter aux portes, dans l’espoir de tomber sur une conversation intéressante qui ne la regardait pas, mais aujourd’hui, rien ne semblait être très prenant. Il n’y aurait pas de ragots à raconter aux copines ce soir.

Elle retourna dans sa chambre et se laissa tomber sur le lit. Il devait être 11h30. Avant de rejoindre le réfectoire, elle fit un brin de toilette pour changer de haut, car pendant son entraînement, elle avait taché d’herbe le léger pull gris qu’elle portait auparavant. Elle était donc maintenant revêtue d’une chemise noire à manches longues, et de l’habituel pantalon blanc appartenant à l’uniforme de l’Armée. Une fois rhabillée, elle soupira et jeta un coup d’œil à son bureau. Cela faisait un moment qu’elle n’avait plus échangé de lettres avec ses parents. Enfin, plutôt un moment qu’elle ne leur avait rien envoyé. Eux, ils lui écrivaient toutes les semaines. A son arrivée dans le Bataillon, Helena répondait assez rapidement à leurs missives. Maintenant qu’elle s’était faite à sa vie en colocation, qu’elle avait quelques personnes à qui parler et qu’elle s’était familiarisée avec les lieux et les villages alentours, l’albinos mettait beaucoup plus de temps à leur répondre. Elle se promit intérieurement de leur rédiger une lettre une fois le repas du midi passé, et se retourna vers la porte. Avant de s’en aller de sa chambre, elle jeta un coup d’œil sur un miroir accroché à l’un des murs, et voyant sa tignasse blanche en bataille, Helena se décida à la dompter en une queue de cheval haute, histoire d’être un peu plus présentable.

La jeune femme rejoignit la cafétéria assez rapidement, en réalisant qu’elle avait pris plus de temps que prévu pour se préparer. Il était midi passé, et ses amies devaient certainement être au dessert ou elles devaient avoir terminé leur repas. Elle soupira en accélérant le pas et rejoignit la cantine en poussant les lourdes portes en bois d’un air décidé, puis rejoignit la queue pour récupérer son plateau. Ce dernier ne mit pas trop de temps à arriver, et elle le récupéra d’un air maussade, jetant un coup d’œil aux différentes parts réparties dessus. Tout semblait déjà froid, même plus tiède, ce qui lui coupa un peu l’appétit (et les Dieux savaient qu’elle adorait manger).

En relevant la tête, elle chercha des yeux ses copines pour voir si elles étaient à leur table habituelle, mais ne les aperçues pas. Super, elles ne l’avaient pas attendue. Un autre soupir s’échappa de sa bouche et elle se dirigea vers les tables du fond, la tête haute, cherchant un bout de table sans personne pour l’embêter. Elle s’installa finalement à quelques mètres d’un groupe d’hommes debout, non loin d’elle. Elle releva les yeux de son plateau, levant son bout de pain vers sa bouche, au moment où une tignasse blanche fut projetée à côté d’elle, contre le bout opposé au sien de la table où elle s’était installée. L’assiette de ce dernier se brisa au sol. Elle regarda la scène en fronçant les sourcils, écoutant les rires gras et salaces des quatre autres types qui s’en prenaient au jeune homme de dos, devant elle, qui ne pouvait pas la voir. Elle n’entendit pas très bien ce qu’ils se disaient, le brouhaha de la salle recouvrant les paroles alentours et étant quand même séparée d’eux par plusieurs mètres, la table en bois étant assez longue. Elle se demanda quelques secondes si elle devait intervenir, mais décida alors de ne rien faire, comptant attaquer en traître si les quatre autres hommes s’en prenaient une seconde fois à celui qui avait fait un vol plané sur la table. Son plan s’élabora doucement dans son petit cerveau, et elle empoigna discrètement sa fourchette, en même temps qu’elle feignait n’avoir rien vu, croquant lentement dans son pain, prête à intervenir si l’un d’eux s’en prenait une autre fois au type solitaire.

_______________________________

Couleur de RP : #CC3366

La team patpat vaincra:
 
avatar
Féminin Messages : 53
Age : 18
Localisation : En train de grignoter quelque part. Mais chttt.
Métier : Soldate.
Humeur : La vie est belle.

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 3 915
Informations:
Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Gargouillis [PV : Helena] Sam 30 Juil - 16:47
Wade Nux
L'insolence de Wade venait de couper court aux rires de ces camarades. D'abord à ceux des deux garçons qui connaissait déjà l'albinos. Ça remontait à quelques semaines déjà, mais le grand brun et le blond qui se cachait dans son ombre s'étaient moqués de l'androgyne et, il avait eut la même réaction. Ce qui dérangeait les deux garçons, c'est qu'aujourd'hui, ils étaient quatre. Pourtant, c'était exactement le même regard et le même sourire sur le visage du jeune Nux. Le grand brun fulminait, et ça se voyait, tandis que le blond commençait à s'inquiéter de l'éventuelle réaction de son ami. À leur dernière rencontre, Wade n'avait été que bousculé et on lui avait promis qu'on porterait atteinte à son intégrité physique, aujourd'hui, il y avait des chances que ces menaces soient mise en application.

- Vous avez perdu vos langues ?

Un garçon, plus petit avec des cheveux noirs noué dans une queue-de-rat ridicule se permit de répondre.

- Nous donnes pas d'ordre ! Et respecte-nous ! On n'a pas peur de toi.
- Ta gueule Maxence.


Les mots du brun firent baisser la tête au dénommé Maxence et réagir l'albinos.

- Elle était où ?

Le visage de Wade venait de prendre un petit air curieux, presque enfantin.

- Quoi ?
- Ta langue. Où elle était ?

Le brun attrapa Wade par le col dans un excès de colère et le traîna jusqu'à la sortie de la cantine, suivit de son petit groupe. L'albinos n'opposa aucune résistance, un sourire narquois vint habiller son visage.
L'instant d'après, l'albinos était face à quatre garçons qui n'avaient plus aucune raison de se retenir. Ils étaient derrière les dortoirs, un endroit où personne ne venait, hormis ceux qui voulaient échapper aux regards un peu trop curieux. Et pourtant même après ça, Wade persista dans la provocation.

- On va enfin commencer ? Non parce que bon, à part faire les gros durs, vous faites pas grand chose là.

Le brun perdit toute once de calme et se jeta sur Wade. Ce dernier recula de deux pas tout en faisant pivoter son corps sur sa gauche, le poing de son assaillant lui passa à quelques centimètres du visage. L'albinos s’immobilisa brusquement et élança son pied directement dans le ventre du brun. La seconde d'après, deux garçons avaient agrippé et immobilisé ses bras. C'était inévitable, mais au moins, il avait frappé l'autre. Évidemment, cet acte ne fut pas sans conséquence puisqu'un petit quart d'heure plus tard, Wade était entendu au sol, le visage boursouflé par les coups, les cheveux souillés de salives et les vêtements couverts de poussière et de quelques gouttes de sang. Il se fit la réflexion qu'il ne s'en tirait pas si mal.

C'était sans compter l'ombre qui s'approchait de lui.

_______________________________

Personnage aux propos déplacés.
Personnage à la sexualité débridée.
Personnage aux gouts sanguinolent.

Joueur à la ramasse.
Grand empereur Waduck.

Empire Waduck:
 
avatar
Masculin Messages : 66
Age : 18
Localisation : InTheTitan
Humeur : "J'ai faim"
Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Gargouillis [PV : Helena]
Contenu sponsorisé
Gargouillis [PV : Helena]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Helena Noguerra : Al dente (BeTV - 21/06/2008)
» Tout ce qu'il faut savoir sur Helena Bonham carter.
» Helena Noguerra
» Minestrone d'Helena(maman de Stéfano)
» Helena & Tim, le mariage ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan - Shingeki no Kyojin :: QG du Bataillon d'Exploration-
Sauter vers: