AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Un chien galeux au Lys Pourpre [PV Geheime] Dim 8 Mai - 22:32
Arunja Khan
La nuit s’était abattue sur les souterrains. Du moins, il était dur de la distinguer du jour étant donné que la lumière naturelle passait très difficilement. Les rues restaient toujours plus ou moins animées le soir. La plupart des habitants avaient rejoint leur demeure ou des bars afin de passer du bon temps et oublier leurs tracas. Les rues étaient donc presque désertes. Seuls quelques mendiants et victimes de l’arthrite trainaient encore dans le coin. Deux individus accompagné d’un chien et d’un cheval parcouraient les rues à la recherche d’un endroit où manger et dormir. Il s’agissait d’Arn et de son fils Lukas. L’ancien mercenaire avait perdu définitivement sa planque, non pas à cause de quelconques gardes, mais à cause d’un éboulement condamnant définitivement l’accès à celle-ci. Pour survivre, Arn avait dut vendre son matériel restant et ses vêtements afin d’avoir au moins de quoi nourrir sa petite famille. L’homme n’avait gardé qu’un pagne pour se vêtir et un poignard en guise d’arme. Une telle tenue dévoilait un corps maigre noirci par la crasse. Des cernes se dessinaient sous ses yeux fatigués. Arn devait se trouver un nouveau travail, chose peu aisée quand on était différent. Les seules options qu’on lui proposait c’était de se vendre en esclave, même l’armée ne voulait pas de lui à cause de son physique et de son manque d’hygiène. Il ne pouvait pas louer de logement n’ayant pas de revenu fixe, puis le souvenir de la grosse vache le hantait encore. Et pour ne pas arranger les choses, on le virait maintenant des tavernes, même pour manger et bien qu’il avait de quoi payer.

Arn vit Lukas bailler un coup sur le dos du cheval qu’Arn tenait par la bride. Ouais, ils avaient vraiment besoin de dormir. L’épuisement se ressentait au sein de la petite troupe et Arn sentait qu’ils allaient encore devoir dormir dans la rue et prier pour ne pas se faire chasser ou importuner par des passants. Au moins dans leur ancien logement, ils n’avaient pas de telles contraintes, si la grosse vache était pénible et flippante, ils avaient au moins de quoi dormir et manger. Puis son mari était un plutôt sympathique. Arn rêvait de pouvoir un jour voir le monde extérieur ainsi que des tribus proches de ses ancêtres. Si pour quasiment tous les habitants du Mur, des humains à l’extérieur des Murs n’étaient que des chimères, Arn savait pertinemment que ces derniers existaient bel et bien, ses ancêtres venaient d’au-delà de Maria. L’ancien mercenaire avait le sentiment qu’au sein d’une de ces tribus, il pourrait être lui-même. Il n’aurait plus à cacher son pouvoir, plus besoin d’avoir d’argent pour vivre ou de se vendre en esclave, il serait accepté par les autres.

Il se tourna vers Lukas et les deux animaux, c’étaient les seuls sur qui il pouvait compter désormais ne sachant pas si Cécilia reviendrait un jour d’expéditions du Bataillon d’Exploration. Arn senti son ventre gargouiller, ça faisait quelques jours qu’il n’avait rien mit sous la dent. Son dernier repas s’était résumé à un trognon de pomme et du pain rassit. Ouais, pas de quoi être fier. En plus de ça il devait subir les nombreuses insultes de passant le traitant d’assisté, de profiteur, de sauvage et que sa place était en tant qu’esclave dans une plantation, dans une prison ou bien hors des Murs en guise de repas pour Titans. Bref, le système poussait les gens à accuser les plus pauvres de profiter du système alors que les véritables parasites étaient les nobles qui amassaient des tas de richesses et vivaient dans un luxe dépassant toute imagination. Arn avait pu voir leurs demeures et entrer dedans, il avait même participé à un bal de charité. Lukas et lui avaient même pu voler pas mal de nourriture, de quoi faire les stocks pour plusieurs semaines. A force de devoir manger des aliments pas forcément frais, ils avaient fini par ne plus tomber malades à cause de nourriture dépassée. Quand on manquait de tout, pas question de faire les difficiles.

Ils passèrent devant une série de tavernes desquelles émanaient des odeurs de nourriture et d'alcool qui tentaient Arn, mais à chaque fois, au vu des regards, il savait qu'il n'était clairement pas le bienvenu. Il tenta une d'elles et fut jeté tel pestiféré.

Le petit groupe finit par arriver devant un bâtiment dont Arn savait pertinemment que c’était un bordel. Les bars l’avaient viré et au point où il en était, il n’avait pas vraiment le choix. Si il ne passerait pas de bon temps avec les filles, il pourrait au moins trouver de quoi se reposer et manger. Son ventre criait famine et il sentait que chaque pas devenait de plus en plus difficile. Il hésita avant de toquer à la porte qui s’ouvrit timidement. Le jeune homme passa sa main dans ses cheveux noirs crasseux contemplant la porte de son regard fatigué.

« Excusez moi … j’aimerais trouver un endroit pour pouvoir au moins manger et me reposer … j’ai de quoi payer au moins pour ce soir … »

Arn prit Lukas dans ses bras. Ce dernier fut réveillé par son père.

« Pourquoi tu me réveilles … »

« On a peut-être trouvé un endroit … »

Arn avait au fond de lui peu d’espoir. Pas sûr que les prostituées veuillent d’un chien galeux, puant et amaigri comme Arn n’ayant ni un physique attrayant, ni beaucoup d’argent en plus de ressembler à un sauvage. Et c’est vrai que sa tenue pouvait difficilement cacher son corps sale et meurtri par les diverses blessures qui mettaient beaucoup trop de temps à se régénérer, Arn ayant une vitesse de régénération bien plus lente que la moyenne en tant que Titan shifter. Il regarda son chien qui paraissait lui aussi exténué tout comme les humains. Arn savait que l’animal ne serait pas un souci si jamais il y avait des chats dans le bordel étant donné que ce cabot était totalement désintéressé par les chats. C’était par contre le cheval qui détestait ces félins et qui n’hésitait pas à les courser.

Arn attendit quelques minutes pour savoir si il allait se faire virer ou pas, mais il ne se faisait pas d’illusions, bien sûr qu’on allait encore très probablement le dégager comme un malpropre, d’ailleurs, il en était un. Il s’était déjà préparé à partir si la réponse était non. Mais peut-être que cette fois, ça allait être la bonne …

_______________________________

I kill you in #009900
Merci à Cecilia pour son fantastique boulot !:
 
avatar
Féminin Messages : 142
Age : 22
Localisation : Dans une taverne à se saouler comme un porc
Métier : Mendiant
Humeur : A soif !

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 6 965
Informations:
Mercenaire alcoolique
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un chien galeux au Lys Pourpre [PV Geheime] Mar 10 Mai - 11:19
Invité
Tout était orchestré comme une routine parfaite, chaque soirées, chaque incidents étaient intégrés dans ce manège qui se répétait chaque soir sans jamais changer. Sauf cas exceptionnels. Geheime était assise dans son bureau, ses sombres yeux acajou parcourant les lignes noires de la feuille qu'elle avait dans les mains. Les informations présentes dessus, elle les retiendrait. Tout comme la multitude d'autres avant eux. Ensuite elle ferait disparaître la preuve en attendant le papier officiel qui rejoindrait les autres dans son coffre fort difficilement obtenu.
La black baissa la main qui tenait le papier, rejetant la tête en arrière et massant sa nuque pour en chasser la raideur. Les lignes d'encres s'imprimaient dans sa tête aux côtés des autres, lentement et parfaitement la routine continuait. En bas elle pouvait entendre les rires de ses filles ainsi que les voix charmeuses de ses garçons. Oui, aujourd'hui la nuit serait une routine, encore et toujours. Elle posa le papier sur la flamme d'une bougie, le feu dévorant l'offrande en moins d'une minute avant de mourir faute de combustible. La femme se leva, étirant son corps raidit par la position tenue pendant longtemps. Ses jambes étaient moulées dans un pantalon aussi blanc que sa peau était noire alors que son haut était d'un rouge sensuel avec un décolleté plongeant. Elle était pieds nus sur le sol propre alors qu'elle descendait les escaliers, ayant découvert parmi ses clients des fétichistes des pieds. C'était une lubie assez.. étrange. Mais bon.

Alors qu'elle descendait, une de ses filles la rejoignit en trottinant pour lui chuchoter quelques mots à l'oreille. Son expression resta souriante malgré un léger froncement de sourcil et elle rejoignit la porte principal. Là devant, un de ses garçons paraissait fortement mal à l'aise et elle pu parfaitement distinguer son soulagement lorsqu'il la vit arriver. Elle congédia le jeune homme de quinze ans qui s'empressa de filer alors qu'elle jetait un coup d’œil au groupe hétéroclite qui lui faisait face.
C'était la première fois qu'elle pouvait voir un cheval, un chien, un homme adulte et un enfant former un groupe. La black fronça les sourcils en voyant leur état. Et l'adulte disait pouvoir payer ? Fortement sceptique et profondément méfiante, sa voix claqua dans le silence.

"Ce n'est pas un cirque ici, trouvez un autre endroit."

Elle allait ajouter quelque chose lorsque des voix venant par ici lui firent relever la tête. Geheime était très fière du réseau qu'elle avait construit et du terme 'luxe' que l'on pouvait associer au Lys Pourpre, aussi ne souhaitait elle pas que quelqu'un voit l'homme.

"Amenez les dans la salle de lavage au sous sol, menez le chien et le cheval dans la cours arrière, et bon dieu faites le sans que personne ne les vois ! " ordonna la patronne.

Deux hommes bâties comme des armoires à glace se saisirent de l'adulte pendant qu'un de ses garçons prenait l'enfant. La femme à la peau d'ébène referma la porte et fit signe à trois de ses filles inoccupées de la suivre.
Quand elles rejoignirent leurs deux invités inopportuns, Geheime ordonna aux deux plus vieilles (22 & 24 ans) de s'occuper de l'adulte et à la plus jeune (12 ans) de s'occuper de l'enfant.

"Et qu'ils soient parfaitement récurés, ils ne sortiront pas à la vu de tous sans être propre." persiffla la femme mécontente en voyant l'eau se teinter de noire.

Elle rejoignit les deux plus âgées, prête à s'occuper de la tignasse crasseuse de l'autre. Elle en profita pour obtenir le plus d'informations possible sur lui, histoire de savoir qui elle avait récupéré dans la rue.

"Je me présente. Je m'appelle Geheime Ewige et je suis la gérante du Lys Pourpre. Présentez vous et donnez moi un maximum d'informations sur votre situation que je puisse savoir qui j'ai ramené chez moi. " ordonna plus que demanda la grande dame en le fixant de ses sombres yeux acajou.
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Un chien galeux au Lys Pourpre [PV Geheime] Jeu 12 Mai - 0:12
Arunja Khan
Un jeune homme se tenait devant Arn et son fils, il semblait gêné, mais il regarda par derrière et laissa place à une femme à la peau bien plus sombre que celle des deux shifters. Elle avait ce regard perçant qui mettait vraiment mal à l’aise Arn. D’autant que son décolleté et sa poitrine généreuse n’arrangeait pas vraiment les choses. La femme était pieds nus, comme Arn mais elle n’était pas habillée comme une sauvage, loin de là. Elle fronça les sourcils indiquant à Arn rien de vraiment bon. En tout cas, ça allait sûrement être un truc du style qu’il n’était pas le bienvenu et allait encore être jeté comme un déchet.

"Ce n'est pas un cirque ici, trouvez un autre endroit."

Ouais il allait encore devoir dormir dans la rue ce soir. Alors qu’il s’apprêtait à partir, la femme donna des ordres à l’encontre de son personnel probablement.

"Amenez les dans la salle de lavage au sous sol, menez le chien et le cheval dans la cours arrière, et bon dieu faites le sans que personne ne les vois ! "

Arn n’avait pas tout entendu. Il fut soudain emporté au sein du bordel par des hommes costauds qui n’y allaient pas dans la délicatesse ce qui fit grimacer le jeune homme. Un homme plus jeune avait embarqué Lukas. Arn ignorait ce qu’ils feraient des animaux. La femme les suivit et trois autres femmes rejoignirent le groupe. Et bien sûr elles étaient toutes plus belles les unes que les autres. L’une d’elles était très jeune, pas plus de quatorze ans selon le shifter.

Arn et Lukas furent déshabillés et plongés dans des bains. Visiblement, l’apparence des hôtes comptait vraiment pour ces gens, en même temps, le Lys Pourpre était réputé pour être un bordel assez luxueux qui n’avait rien à voir avec les quelques pauvres bordels qui se situaient dans les quartiers les plus pauvres et qui étaient généralement dirigés par des hommes et les filles étaient surtout des esclaves. Il paraitrait même que certaines auraient eu des origines extra-muros. En même temps, les personnes de couleur étaient mal vu au sein des Murs en tant qu’individus libres, on leur préférait un statut d’esclave ou de prostituée pour les femmes. Les quelques rares individus d’ethnie différente qui avaient le privilège de ne pas être esclaves avaient des conditions de vie bien plus ardues pour beaucoup d’entre-eux. Mais certains arrivaient parfois à s’imposer ou inspirer de la crainte. Ce fut le cas du frère d’Arn, Jay qui avait réussi à fédérer des voleurs, prostituées, marginaux, mercenaires et quelques soldats contre le pouvoir en place et avaient pu faire trembler celui-ci. L’armée de Jay avait cependant été décimée par Hazel qui ne faisait alors qu’obéir aux ordres. Et cette femme qui semblait être la patronne du bordel était aussi réputée pour ne pas se laisser marcher sur les pieds.

Arn constata que l’eau se noircissait au fur et à mesure, en même temps, il était vraiment sale. Il grimaça des douleurs dues aux hommes qui frottaient énergiquement le jeune homme afin de lui retirer la crasse. Surtout si ce dernier avait pas beaucoup de chair entre sa peau et ses os. Ils étaient secondés par les deux filles. Bref, au moins quatre personnes pour nettoyer Arn qui avait une fois de plus l’impression d’être un assisté et là à un niveau bien pire que la foi où Cecilia et Lukas l’avaient forcé à manger. Lukas, quand à lui n’était géré que par deux personnes, et bizarrement, il se débattait pas autant que d’habitude, lui qui ne supportait par les bain au point qu’Arn était parfois obligé d’utiliser le Titan pour le laver. L’enfant devait sûrement être trop épuisé. En tout cas, ça faisait longtemps que le père et le fils n’avaient pas pris de bain, en même temps, l’eau était précieuse et servait en priorité à boire et surtout quand on avait pas beaucoup de moyens, le peu d’eau passait par la case consommation.

"Et qu'ils soient parfaitement récurés, ils ne sortiront pas à la vu de tous sans être propre."

La patronne avait également remarqué l’état de l’eau dans laquelle baignaient ces deux invités qui étaient sûrement loin d’être monnaie courante dans cet établissement. La femme rejoignit Arn hypnotisé par une telle beauté. Elle allait sûrement aider ses camarades et faire les présentations.

"Je me présente. Je m'appelle Geheime Ewige et je suis la gérante du Lys Pourpre. Présentez vous et donnez moi un maximum d'informations sur votre situation que je puisse savoir qui j'ai ramené chez moi. "

Le ton sonnait bien plus comme un ordre que comme une simple demande. Et pour ne pas arranger les chose, elle fixait Arn telle une lionne qui venait de saisir sa proie. Tout ça mettait le jeune homme mal à l’aise qui commençait à presque regretter d’avoir frappé à cette porte. Malgré ça, il répondit, mais son malaise se sentait clairement à travers ses paroles.

"Je m’appelle Arunja Khan … je suis un ancien assassin … mais actuellement, je vis à la rue avec mon fils après avoir perdu mon logement après un éboulement, j’ai vendu toutes mes armes qui me servaient plus pour avoir de quoi survivre. J'ai commencé un travail de récupérateur dans les décharges, mais leur accès a été condamné. Je cherche actuellement un travail autre que d’être esclave comme me le proposent souvent des gens parce que je ne suis pas de la même couleur de peau … "

Un des deux costauds finit par râper à sang la peau d’Arn à force de frotter et le shifter commença à fumer au niveau de l’épaule où il y avait l’égratignure. La vitesse de régénération d’Arn était bien plus lente que la moyenne pour des shifters, donc fallait vraiment faire attention pour voir la blessure se régénérer à l’œil nu.

Arn jeta un œil vers Lukas qui tirait une mine bien sombre, n’appréciant pas ce bain forcé. Arn se demanda qu’avaient-ils fait de leurs affaires. Il vit au fond de la pièce la sacoche, le poignard ainsi que les ceintures et les morceaux de tissus crasseux et usés leur servant de pagnes. L’homme désigna la sacoche qui contenait sa dernière trouvaille dans les poubelles.

"Allez voir dans cette petite sacoche, vous y trouverez une bourse avec des pièces. C'est ce que j'ai pu obtenir avec la vente de mes armes et mes dernières trouvailles dans la décharge avant qu'elle ferme ..."

La somme était bien maigre pour les armes qu'Arn avait vendu. Pour ce qui était de la décharge, les milices des nobles avaient bloqué les décharges afin d’endiguer le commerce d’objets de valeur jetés par les riches citoyens de Sina qui jetaient vraiment tout et n’importe quoi étant donné qu'ils se lassaient bien vite d'un objet tant ils étaient pourris gâtés. On trouvait donc des armes, des objets précieux qui se revendaient à pri d'or au marché noir au point que nombre d’habitants des souterrains avaient accumulé suffisamment d’argent pour quitter ce lieu au point qu’un quartier d’une bourgade à l’est de Sina était devenu un repaire de crapules originaires des souterrains. Et les populations de la surface ne voulaient surtout pas que la racaille des égouts ne vienne se mêler à eux. Les chiens de race ne doivent pas fréquenter les bâtards.

_______________________________

I kill you in #009900
Merci à Cecilia pour son fantastique boulot !:
 
avatar
Féminin Messages : 142
Age : 22
Localisation : Dans une taverne à se saouler comme un porc
Métier : Mendiant
Humeur : A soif !

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 6 965
Informations:
Mercenaire alcoolique
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un chien galeux au Lys Pourpre [PV Geheime] Jeu 12 Mai - 10:04
Invité
Geheime connaissait ça. La discrimination. Elle l'avait subit pendant longtemps avant de s'imposer et de clouer le bec des langues de vipères. Son exotisme avait finit par attirer des personnes influentes autour d'elle et elle était désormais sous la protection du clan du coin. C'était pratique et cela lui assurait un minimum de tranquillité dans ce monde pourrit. Si elle avait eu de la chance, elle pouvait constater que ce n'était pas le cas de ce Arunja. Il avait plus de ressemblance avec un squelette qu'avec un humain. La black plongea ses mains dans les cheveux noirs et hirsutes qui ressemblaient plus à un nid de hibou qu'à une chevelure humaine. Elle massa le cuir chevelu, déterminée qu'elle était à le rendre propre. Elle devra sûrement faire plusieurs shampooings d'ailleurs.. En tout cas quelque chose lui échappait.. comment un assassin pouvait être aussi mal loti ? Bon nombre de gens payaient cher pour faire assassiner un concurrent. Bien que c'était souvent des nobles contre des nobles et qu'ils jouaient rarement fairplay. Elle renvoya ses hommes de main quand l'un d'eux blessa l'étranger. S'ils ne pouvaient pas le décrasser sans le blesser elle n'avait pas besoin d'eux ici. Une fois partie elle reporta son attention sur l'homme qu'elle lavait. Elle rinça son crâne et testa la texture des cheveux. Elle les jugea encore trop gras et chargea une des deux femmes de refaire un shampoing alors qu'elle se dirigeait vers la sacoche désignée un peu plus tôt. Elle y trouva effectivement une bourse et observa l'intérieur d'un œil connaisseur avant de faire une rapide estimation.

- Cela suffira pour le lavage et pour dormir, mais pas pour un repas. chantonna la black en revenant vers l'adulte - Mais vous pouvez rester. ronronna t-elle en se penchant vers lui - Vous serez juste endetter auprès de moi. fit-elle savoir comme si ce n'était qu'un détail.

Elle l'observa, satisfaite que l'eau soit bien moins noir maintenant, juste légèrement trouble alors que ses deux filles s'occupaient de lui en douceur. D'un mouvement vague de la main elle les congédia pour finir seule de s'occuper de lui. Elle jeta un coup d’œil à l'enfant qui semblait bouder entre les mains de la jeune prostituée. Elle la laissa à sa tâche pour se reconcentrer sur Arunja.

- Je me fiche que tu es étais ou que tu sois toujours un assassin, ça ne change rien au fait qu'actuellement tu es chez moi. indiqua Geheime en testant une nouvelle fois la texture de ses cheveux - Mes hommes sont un peu brusques, désolée pour la blessure occasionnée.

Elle se leva non sans frôler 'malencontreusement' le bas du ventre de son invité, un sourire charmeur ourlant ses lèvres. Elle restait une femme de joie en toutes circonstances et appréciait faire tourner les hommes en bourrique. Elle revint quelques secondes plus tard avec deux pantalons qu'elle tendit aux garçons, choisissant de ne pas leur donner de haut puisqu'ils se baladaient en pagne dehors... Quel homme civilisé se baladait en pagne sérieusement ? Soupirant, la gérante du Lys Pourpre attendit qu'ils enfilent ce qu'elle leur avait donné après qu'ils furent secs et les conduisit à l'étage où une avait été préparé sous ses ordres. Elle leur faisait goutter à tout cela dans le seul but de les endetter auprès d'elle. Ainsi ils lui devraient des services. Et un assassin était quelqu'un qu'elle ne négligerait pas, c'était certains..
Elle jouait certes à un jeu cruel en leur refusant un repas au vu de l'état dans lequel ils étaient, mais on ne survivait pas ici bas avec de bons sentiments. Il fallait parfois arracher ce que nous désirions aux autres.

- Vous dormirez ici cette nuit, votre cheval et votre chien sont dans la cours arrière, vous avez une vue par la fenêtre. On leur a donné de l'eau pour l'instant. sourit gentiment Geheime.

Bien sur, avoir de la nourriture, que ce soit pour les animaux ou les deux hommes, ne dépendait que d'eux.
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Un chien galeux au Lys Pourpre [PV Geheime] Mar 17 Mai - 20:59
Arunja Khan
La patronne renvoya se deux gorilles après qu’ils aient blessé involontairement Arn. Le jeune homme leur adressa un sourire gêné sachant qu’il ne valait mieux pas faire le con avec ce genre de gorille. Par contre, il était donc qu’avec des femmes pour son plus grand bonheur. La patronne s’éloigna vers le sac qu’Arn lui avait indiqué et récupéra le contenu de la bourse.

« Cela suffira pour le lavage et pour dormir, mais pas pour un repas. Mais vous pouvez rester. »

Elle se pencha vers le jeune homme lui offrant un beau plan de sa poitrine ayant de quoi le perturber.

« Vous serez juste endetter auprès de moi. »


Le tout dit sur un ton qui faisait comme si ce n’était qu’un détail. Arn ne répondit pas se laissa masser le crâne. Cela faisait une éternité qu’il n’avait pas été lavé comme ça. Puis se faire masser par des filles aussi jolies c’était vraiment plaisant. Il ferma les yeux quelques instants jusqu’à ce qu’il se sente plus les mains des filles. Il rouvrit les yeux pour les voir quitter la pièce. La patronne se chargea de finir de laver le jeune homme.

« Je me fiche que tu es étais ou que tu sois toujours un assassin, ça ne change rien au fait qu'actuellement tu es chez moi. Mes hommes sont un peu brusques, désolée pour la blessure occasionnée.»


Puis elle se leva frôlant le bas du ventre d’Arn ce qui le fit frissonner. Il jeta un coup d’œil à Lukas qui lui lançait un regard noir. Il sorti de la baignoire et s’essuya. Lukas fit de même. Les deux mirent leurs pagnes, puis la patronne revint avec des pantalons pour chacun. Le gamin n’était pas vraiment enchanté mais son père lui dit de quand même le mettre quitte à l’enlever une fois dans la chambre. Lukas avait toujours été habitué à ne porter qu’un pagne sauf quand il faisait trop froid. Arn lui aussi avait finit par s’y habituer étant donné qu’en tant que shifter il valait mieux une tenue légère pour avoir une meilleure connexion avec le Titan et éviter d’avoir trop chaud ou encore les vêtements étaient souvent endommagés lors d’une transformation et donc un pagne était facilement remplaçable. D’ailleurs Lukas constata que le pantalon en question était beaucoup trop grand pour lui. Pour Arn, c’était trop large, en même temps, il était trop maigre. Au moins, les pagnes leurs allaient comme des gants. Heureusement qu’ils les avaient gardé en dessous des pantalons. En tout cas, ça devait faire une éternité qu’ils n’avaient pas été aussi propres. Le seul truc sale était désormais leurs vieux pagnes qu’ils avaient sous leurs pantalons. Arn repris son sac par la même occasion.

Une fois le père et le fils secs, la patronne les dirigea vers la chambre où ils passeront la nuit.

« Vous dormirez ici cette nuit, votre cheval et votre chien sont dans la cours arrière, vous avez une vue par la fenêtre. On leur a donné de l'eau pour l'instant. »


C’était une chambre ordinaire, mais pour Arn c’était déjà le grand luxe, combien de temps n’avait-il pas dormi dans un vrai lit et non pas sur une natte ou à même le sol. Il avait envie de se coucher, mais son estomac le rappela à l’ordre et ce fut assez bruyant pour que Lukas l’entende. Le gamin s’était déjà mis sur le lit attendant tout en rajustant son pantalon qui tenait pas.

« Eh on avait pas prévu le lavage, tu trouves pas qu’on se fait rouler ?! Puis moi j’ai faim ! »

« Eh … c’est vrai que moi aussi j'mangerai bien un morceau … »

« Tu vas faire quoi ?! »

Le shifter réfléchit un peu, peut-être qu’il pourrait proposer d’exécuter quelques tâches en compagnie de ces jolies filles au moins pour avoir à manger puis ils partiraient.

« Je peux leur demander à manger en échange de quelques services, puis une fois les dettes réglées, nous partirons. »


« C’est ce que tu dis … On va rester, juste parce qu'il y a des jolies filles ... »

« Promis, dès qu’on peut, on part … »


L’homme se leva et alla à la rencontre de Geheime pour lui dire son verdict.

« Je souhaite avoir un repas pour mon fils, mes animaux et moi en échange de tâches qui vaudront ce repas … si ça ne vous dérange pas … »

Arn avait dût mettre une corde pour faire office de ceinture de fortune car le pantalon ne tenait pas et le gosse avait fait de même mais ça restait trop grand pour lui. Mais ça restait un bordel de luxe et donc ils étaient plus regardants sur les tenues et pas sûr que le pagne fasse partie des tenues conventionnelles ici. Arn était toujours perturbé par la présence d’autant de jolies filles ici, surtout que Geheime faisait vraiment tout pour faire tourner Arn en bourrique. Ça faisait une éternité qu’Arn n’avait plus remis les pieds dans un bordel, c’était surtout depuis que Lukas avait commencé à gagner en maturité et que son père avait de gros problèmes d’argent. Mais ça n’avait pas empêché Lukas de voir des femmes dénudées, déjà les prostituées des bordels des quartiers les plus miteux n’hésitaient pas à sortir peu vêtues et montrer leurs atouts afin d’attirer le chaland sans vraiment tenir compte de la présence d’enfants, même si certaines faisaient plus fuir qu’autre chose. Les filles faisaient preuve d’un peu plus de retenue étant donné le fait que c’était un bordel réputé et les hommes devaient payer pour bénéficier d’un service de luxe.

Arn attendait ce que Geheime allait leur dire et leur réserver comme travail. Il avait comprit qu’il valait mieux prendre cette femme avec des pincettes. Elle avait beau paraitre charmeuse, le shifter sentait qu’elle avait un caractère et n’était pas vraiment le genre à se laisser marcher sur les pieds. Puis au vu des gorilles qu'elle embauchait, valait mieux pas s'en prendre à une des filles au risque de se faire aplatir la face.

_______________________________

I kill you in #009900
Merci à Cecilia pour son fantastique boulot !:
 
avatar
Féminin Messages : 142
Age : 22
Localisation : Dans une taverne à se saouler comme un porc
Métier : Mendiant
Humeur : A soif !

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 6 965
Informations:
Mercenaire alcoolique
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un chien galeux au Lys Pourpre [PV Geheime]
Contenu sponsorisé
Un chien galeux au Lys Pourpre [PV Geheime]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Don DeLillo
» FIDO CHIEN DE BERGER
» Clifford le gros chien rouge
» tete de chien
» mon premier portrait de chien réaliste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan - Shingeki no Kyojin :: | Hors RPG | :: Archives-
Sauter vers: