AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Méprise-moi, déteste-moi, mais ne m'oublie pas jamais, ok ? Mer 26 Aoû - 12:20
Invité
Lyris Leigh
Si jamais vous êtes une jolie fille, n'hésitez pas. ~
Je me demandais un truc : si un jour vous tombez dans le désespoir, qu'est-ce que je vais faire de vous ? Parce que bon, vous aider c'est quand même pas la meilleure des options...
Je pense que vous êtes tous tarés.

 
Informations

Prénoms et Nom: Lyris Leigh. Ou sinon LL, parce que oui mes parents ont trouvé ça drôle que mes initiales soit LL. Pour Leigh, la prononciation exacte serait Laif.
 Âge: Je ne me souviens pas vraiment de la date exacte de ma naissance et personne n’a l’air de la connaître. Mais d’après les personnes de l’église, je dois avoir dans les dix-neuf ans.
 Date et lieu de naissance: Ma date de naissance reste un mystère, et les personnes qui m’ont recueilli quand j’étais en pleure sous le porche de l’église n’en ont aucune idée. Mais il semblerait que ma naissance est proche des saisons chaudes telles que juillet et août. Le lieu reste inconnu mais ayant vécu toute ma vie dans le District Maria, je le citerai comme étant là où je suis née.
 Sexe: Féminin, fière de l’être. Je n’envie en rien les « mâles ».
 Groupe: Je n’ai pas eu le choix de la décision, Bataillon d’Exploration me voilà !
 Métier (grade si militaire): Simple soldat. Je ne veux pas monter en grade... Quoi que, maltraiter les gens, ça me plairaient bien.
 Famille: Seul mon nom et mon prénom ont été indiqués par ma « famille ». Je suis bien contente de ne plus les connaître et je préfère considérer que je n’en ai pas.

L’équipement tridimensionnel, la base aurais-je envie de dire. Sinon, j’ai deux poignards cachés dans ma veste, juste une précaution... Quelque fois les gens peuvent être, comment dire, collant.



 
Histoire
Comme j’ai pu le dire plus haut, mon existence fut découverte un mois de septembre dans l’intérieur des Murs du District Maria. Que dire, on m’a découverte sur le porche d’une église, mes grands yeux rouges ouverts est en train d’observer le monde. Seul mon nom et mon prénom était écrit sur une feuille de papier, et autour de mon cou un collier avec une gemme rouge. Je ne faisais pas de bruit quand on m’a trouvé, aucun bruit. Ce qui m’a d’ailleurs valu le nom pendant un certain temps de « Personne Silencieuse ». Je ne parlais pas, j’haïssais le monde au plus haut point.
Les médecins se sont tout de suite intéressés à cette particularité que je possédais. C'est vrai qu'avoir les yeux rouges, ce n’était pas commun. Après de nombreuses expertises où j'ai vu défilé un nombre de médecin improbable, ils ont remarqué quelque chose. J'étais photo-phobique, j'étais sensible à la lumière. Rien que la voir me brûler la rétine. Ils ont alors compris que j'avais un dysfonctionnement des glandes lacrymales. Ce qui me donnait la particularité, en plus de ne pas pouvoir résister à la lumière du jour, d'avoir de magnifique pupilles vermeils. Je porte donc des lunettes spéciales chaque fois que je vais dehors.
J’ai grandis en apprenant l’idéologie des Déesses, d’aider les autres dans leur malheur et de ne jamais se plaindre. On m’a appris à lire et à écrire. On m’a expliqué depuis mon plus jeune âge que « Ce n’est pas la faute de tes parents, ils vont revenir un jour ».

Foutaise, foutaise, encore des conneries. C’était un amas de connerie plus débile les unes que les autres. Déesses ? Des existences inconnues qui ont cru bon de ne jamais se montrer, et vous voulez que je crois en ces trucs ? Mes parents n’existent pas, n’existeront jamais et n’ont jamais existé. Je ne sais pas qui ils sont, je ne sais pas à quoi ils ressemblent. La question était de savoir pourquoi je me forçais de garder ce collier, et d’en prendre soin ? Je ne savais pas moi-même ce qui me rattachait à ce collier. Je n’en savais foutrement rien.
En grandissant, ma vie restait très ennuyante : apprendre des choses, travailler et dormir. Ma haine envers les personnes aisées s’agrandissait de plus en plus. Je sais que les enfants des Déesses possédaient une certaine part de richesse et que nous n’étions pas les plus à plaindre,  mais étant donné que je ne me considérais pas de ce côté du peuple, je préférais me considérer comme étant pauvre.

Quand j’ai eu mes quatorze ans, j’ai appris ce qu’était la « fugue ». Enfin, fugue, c’est un bien grand mot. Dès qu’on ne regardait plus ce que j’étais en train de faire, je m’en allais pour rejoindre les quartiers et je revenais le soir. J'ai connu les emmerdes un bon paquet de fois : des gamins des rues s'amusaient à me voler mes lunettes, m'obligeant à me mettre en boule dans un coin d'une ruelle sombre. Dès que la lumière traversait mes yeux, j'avais l'impression de brûler. Mais bizarrement, les gosses revenaient toujours avec mes lunettes, comme s'ils avaient compris que ce n'était pas un jeu de me les voler. J'avais donc pris l'habitude, dans ces quartiers mal-famés, de trainer, divaguer, rêver et croiser des gens. Souvent pas bien intelligents, mais ils me faisaient sortir de la bulle de croyance où j’étais enfermée depuis tant d’années. Et bien que ces personnes puissent être divertentes, l’intérêt que je leur portais était ridicule.
Enfin, ça c’était avant que je l’a rencontre elle.
On s’était rencontrée un peu par hasard, et de ma vie je n’avais jamais rencontré quelqu’un comme elle. Intéressante, intelligente, mignonne, et oh mon dieu son sourire. A tomber par terre.
Notre rencontre était assez particulière. On s’était croisée complétement par hasard, on allait juste dans le même sens. Alors que j’avais réussi à fuguer la charge qui m’incombait -aller chercher du bois-, je m’étais précipitée dans ces rues qui étaient devenues comme un deuxième refuge pour moi, et je lui étais rentrée dedans. Mes lunettes n'étaient pas tombées de mon nez, ce que j'avais considéré comme un miracle sur le coup. Je sais que ça fait un peu cliché comme rencontre dit comme ça. Je m’étais relevée avait grommelé un « désolé » et alors que j’allais partir elle me dit de sa voix calme :

« Tu ne serais pas plongée dans le désespoir, toi ? »

Je n’avais jamais rien entendu de si débile. Et plus j’y pense et plus je trouvais que cette phrase était juste. Incroyablement juste.
Je crois que sans elle, je serais restée une gamine pénible. Et plus je passais du temps avec elle, plus mes pensées étaient dirigées vers elle « Qu’est-ce qui pouvait lui plaire ? Qu’est-ce que je pourrais dire pour la faire rire ? ». Oh que non, je ne comprenais pas ce qui m’arrivait. Enfin à quatorze ans c’était peut-être normal. Et puis je ne sais plus vraiment comment, elle avait dû me le demander –je n’arrivais pas à lui dire non- elle m’avait dit de passer la soirée avec elle.
Les croyants avait mis en place une règle d’or : finir le travail pour rentrer avant le couvre-feu. Si jamais tu ne respectes pas cette règle,  on te prive de nourriture. Sérieusement, c’est ça votre idéologie du partage et de la bienveillance ?
C’est peut-être là que j’ai dérapé. Que je suis tombée dans son désespoir. Mais j’ai accepté, et on a bu. J’ai bu comme jamais. Et tu m’as embrassé. Et j’ai répondu au baiser. Et quand je me suis réveillée dans tes bras, allongée contre toi, j’ai compris.

Et je ne suis plus jamais retournée à l’église. Parce que je t’avais rencontré, Alex. Parce que j’avais trouvé quelqu’un en qui croire. Tu étais tellement importante pour moi.
« Hey, Alex ?
Hmmm... ? Qu’est-ce qui se passe ?
Tu crois qu’on pourra en sortir, un jour ?
En sortir ?
Sortir de notre existence, de notre désespoir, de nos emmerdes, de notre vie, des murs. Sortir de tout.


Tu avais pris ton temps pour répondre à cette question délicate. Essayant de répondre le plus justement possible. Je m’attendais à une réponse complexe, mais j’ai eu tout sauf ça.

Tu te poses des questions vraiment compliqué, petite fillette que t’es »

Et je t’aimais aussi pour cette simplicité. Pour ton humour macabre et ton sens de l’ironie improbable.
Et la catastrophe de l’humanité est arrivée :
Les Titans sont apparus.
Je croyais que tu étais avec nous quand on a fuis le mur Maria. Mais personne ne te trouvais, personne. Et je suis repartie pour te chercher. Pour te protéger. Parce que malgré tes seize ans, tu étais si fragile. Le sang coulait par terre, tout mourait autour de nous et j’étais la seule à courir dans le sens des titans. Tu devais être dans ma vie. J’avais besoin de toi pour vivre.
Et quand je suis arrivée chez « nous », tu n’étais plus là. La maison où on était logée était réduite en pièce, et le titan qui avait dans sa main quelque chose qui ressemblait à une poupée était en fait ton corps.
Je crois que c’est à ce moment-là que j’ai voulu m’engager. Pour buter ce titan qui t’avais eu. Les autres je m’en foutais. Je le voulais juste lui. Je savais que ce n'était pas la meilleure idée. Avoir des lunettes et savoir que si on les perd, on perdrait la vie avec, c'était plutôt terrifiant. Mais bizarrement, seul l'idée de te venger me traversait la tête à ce moment là.

« Votre nom, futur soldat ?
Lyris Leigh ».




Personnage

 

Pseudo:  

Fouy, Chipita ou Chip'
 

Âge:

15 ans et 13 jours ~
 

Le personnage de votre avatar:

Je n'en sais foutrement rien. Désolé

Un mot à propos de vous?

Euh. Wait... Yuri. Le yuri c'est bien, c'est beau, c'est cool, c'est magnifique c'est-- Que ? Me taire ? Parce que je vous gonfles ? Okay...

Comment avez-vous trouvé le forum?

Il a l'air chouette. C'est mon premier fow d'RP, sentez-vous honorés èwé !

Quelque chose à dire à propos du forum?  

J'ai pas encore tout testé, mais il gère sa maman o/ Le graphiste je te tire mon chapeau !
 

Code du règlement:

Validé par Tempy ! *donne un cookie* :3
Physique
J’aurai pu vous parler d’Alex pendant des heures et vous expliquer en quoi elle était sublime.
Je me demande bien pourquoi vous voulez que je vous parle de moi... Enfin bon... Vous êtes un peu tarés, non ?
Bien, on va faire court, j’ai d’autre chose à faire :
Je suis quelqu’un d’assez petite quand on y réfléchit, 1m56... Les Titans paraissent vachement grands quand on fait cette taille. J’ai les cheveux taillés courts noirs et de grands yeux rouges. Ça terrifie les gens mes yeux rouges, sûrement un rapport avec le fait que j’ai quitté l’église...
Je porte mes lunettes dès que je suis dehors. D'ailleurs mes lunettes ressemblent comme à des lunettes pour l'éclipses. Verre complétement noirs, empêchant le passage de la lumière. Sinon, dès que je suis à l'intérieur d'une pièce, je peux me mouvoir librement sans elles, tant que la lumière ne passe pas. Je suis très fragile physiquement à cause de ça.
Je ne possède pas vraiment de signes de distinctions à part mes yeux rouges, je pourrais passer pour n’importe qui si je ne les avais pas.
Alex m’a souvent dit que j’avais un teint très pale. Comme une sorte d’être surnaturelle qui reviendrait de l’enfer pour causer le malheur. Ça m’avait fait rire, très rire. Mais j’aimais bien l’idée de faire du mal.
En vêtement je suis un peu à court. Donc si je ne porte pas l’équipement requis, un t-shirt ample et un jean les remplaceront. Je refuse de porter autre chose que ça. Enfin, c’est un peu embêtant mais les jeans ne sont pas très utiles pour cacher des poignards.
Le collier m’a causé quelque tords car « Attention, s’il compte pour vous vous devriez l’enlever : avec la vitesse des équipements tridimensionnels, il pourrait craquer ou s’enlever ». J’ai catégoriquement refusé, c’était mon collier et je le mettrais. Point.
Je crois que j’ai fini, donc je vais-
Quoi ? Ma taille de poitrine ?
Les gentilles demoiselles n’ont qu’à venir la voir, cela me fera énormément plaisir ~
Psychologie
Je vais être clair : je ressemble à un être pathétique où un semblant de courage s’est installé. Ce qui doit être la cause de mon côté irréfléchi... Je ne veux pas sauver le monde, ce n’est pas mon but. Et les types comme ça me font plus rire qu’autre chose.
Je veux juste tuer un titan. Un titan qui a commis le pire des crimes. Qui a tué celle que j’aimais.
Ma volonté se limite à ça. Je ne cherche pas une quelconque reconnaissance.
Pour autant, si vous voulez me connaître, je vais essayer de vous faire comprendre quelle personne j’ai envie de fréquenter. Comme je l’ai dit, je ne veux pas sauver le monde. Donc les personnes qui veulent me forcer à le faire, mon poignard se logera dans votre jambe, et on arrêtera d’en parler.
Je n’aime pas les garçons. Donc si vous voulez me draguer, allez-vous intéressez aux autres filles. Bien que si vous venez en amis, je pourrais envisager de m’intéresser un peu à votre existence.
Pour ce qui concerne les filles, je suis ouverte à toute proposition. Amitié ou plan d’un soir.
Enfin, je ne suis pas très douée pour les amitiés, garçons ou filles...

Ah, et pour qu’on soit clair un instant : je ne vous ferai pas confiance. Je n’ai fait confiance qu’à une seule personne dans ma vie, et elle est morte.
D’ailleurs, je répète souvent la phrase « Let’s go to the despair, Dummy ». Vous pouvez vous sentir viser. Tout le monde est un idiot, moi y compris. Mais lequel de vous saura plonger dans le désespoir ?

© Narja - Never-Utopia
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Méprise-moi, déteste-moi, mais ne m'oublie pas jamais, ok ? Mer 26 Aoû - 12:51
Invité
Aye, bienvenue sur le forum !
Ton personnage ne m'étonne pas vraiment, ahah. La présentation me convient, à part peut-être pour les yeux rouges. Ils ne sont pas naturels et il faut être albinos pour en avoir, à voir avec les autres. :v: Et ton vava doit fait 200x400.
Il te manque aussi le code, et ce sera bon.
Ton style d'écriture m'a l'air bien même si tu viens de commencer le RPG, bonne chance pour tes futurs RP's ! \o/

N'hésite pas si tu as la moindre question. :3
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Méprise-moi, déteste-moi, mais ne m'oublie pas jamais, ok ? Mer 26 Aoû - 13:17
Invité
DAMNED.
T'écris bien pour un premier forum rp ! OwO
J'écrivais comme une grosse kikoo sur mon premier forum perso xD
Anyway, le BIENVENUE sur toi ! :sushi:
Ton personnage m'a l'air intéressant en tout cas, il se peut que je te propose un rp très bientôt. :aa: (cta dire quand j'aurai fini ma fiche parce que je suis lente et la honte sur moi)
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Méprise-moi, déteste-moi, mais ne m'oublie pas jamais, ok ? Mer 26 Aoû - 13:46
Invité
Ow, c'est super sympa, merci à vous deux. Merci pour l'accueil surtout o/ !
Je sais pour la vava, faut que je l'a refasse mais j'suis une grosse flemmarde...

Je veuuuuuux mes yeux rouges, donnez moi mes yeux rouuuuuges :'(

Par contre, j'ai une question, j'ai pas compris où c'était pour le code ? (pas frapper >w< ! )
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Méprise-moi, déteste-moi, mais ne m'oublie pas jamais, ok ? Mer 26 Aoû - 13:58
Invité
Je peux te laisser tes yeux rouges uniquement si tu es albinos, donc avoir les cheveux blancs aussi. :v: Sinon faudrait une explication valable.

Le code est dans le règlement. :3
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Méprise-moi, déteste-moi, mais ne m'oublie pas jamais, ok ? Mer 26 Aoû - 14:20
Invité
Bon pour le code j'ai trouvé, c'ça, hein ? - vous êtes fourbes en plus, j'avais lu le règlement mais j'avais pas fait gaffe-

Mais, mais, mais, laissez moi mes pauvres yeux rouges avec mes cheveux noirs :c
J'vais bosser le sujet et j'vais vous balancer des arguments trop balèzes !
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Méprise-moi, déteste-moi, mais ne m'oublie pas jamais, ok ? Mer 26 Aoû - 15:30
Invité
Salut ! J'espère pouvoir RP avec toi un jour, ton perso à l'air intéressant. :)
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Méprise-moi, déteste-moi, mais ne m'oublie pas jamais, ok ? Mer 26 Aoû - 19:16
Levi Ackerman
Bienvenue sur le forum !

Comme dit plus tôt, il y a encore ton avatar à mettre en 200 x 400. Si tu ne sais pas comment faire, ou si tu n'y arrives pas, tu peux poster un sujet dans cette catégorie. (clique)

J'espère que tu te plairas sur le forum une fois validée. Si tu commets quelques erreurs étant donné que c'est ton premier forum de RPG, on te le fera remarquer (surtout ne le prend pas mal!) afin que tu t'améliores et ne fasses plus les mêmes erreurs plus tard.
J'ai bien aimé lire ta fiche, même s'il y a quelques fautes traînant par-ci, par-là (tout le monde en fait, ne t'inquiète pas). Tu écris vraiment bien pour un premier fow' de RP ! Quand j'ai commencé, je n'aurais jamais réussi à écrire quelque chose d'aussi clair et compréhensible.

Allez, bon courage, tu es à quelques pas d'être validée !


_______________________________

Couleur RP : #006666



Cadeaux. Merchi. ♥ :
 
avatar
Féminin Messages : 419
Age : 18
Localisation : Au QG du Bataillon.
Métier : Caporal-chef et chef de l’escouade d’opération spéciale.
Humeur : Stoïque.

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 6110
Informations:
Caporal-chef
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Méprise-moi, déteste-moi, mais ne m'oublie pas jamais, ok ? Jeu 27 Aoû - 13:03
Invité
Bon, je pense que tout est ok.
J'ai refait l'avatar et il doit bien faire les proportions demandés. o/

Pour Tempy j'ai légèrement retravaillé mon back ground. J'ai un dysfonctionnement des glandes lacrymales -c'une vrai maladie en plus èwé-.
Tout est ok, ou je dois encore changer quelque chose ?
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Méprise-moi, déteste-moi, mais ne m'oublie pas jamais, ok ? Jeu 27 Aoû - 13:14
Invité
Bonne idée pour les yeux, tu peux les garder rouges du coup. ~
Je pense que c'est bon. :3



   

   
Félicitations et bienvenue, soldat Leigh !
Tu as complété ta fiche personnage avec brio! Te voici prête à aller jouer dans l'univers de l'Attaque des Titans. Tu as été ajouté au groupe du Bataillon d'Exploration. Tu peux également chercher des relations en créant ta fiche de liens ici, demander un logement dans cette section et tenir à jour ton carnet de bord en créant un sujet ici!

Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter tes administrateurs et modérateurs chéris que sont Aela, Levi, et Reiner.

© Narja - Never-Utopia
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Méprise-moi, déteste-moi, mais ne m'oublie pas jamais, ok ?
Contenu sponsorisé
Méprise-moi, déteste-moi, mais ne m'oublie pas jamais, ok ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» avec du retard , mais vaut mieux tard que jamais
» Constellation de Kodoku
» la scène qui vous a le moins plu mais dont on n'aurait jamais pu s'en passer
» Zut. J'avais une idée cool mais quelqu'un l'a déjà prise. Yop, sinon !
» 11e docteur, oui, mais quel compagnon pour la nouvelle série?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan - Shingeki no Kyojin :: Fiches abandonnées-
Sauter vers: