AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Chapardage [PV : Eren] Sam 2 Avr - 14:58
Wade Nux
La nuit tombait lentement, la journée se finissait, les derniers membres du bataillon d'exploration quittaient lentement la cafétéria pour rejoindre le dortoir. Sur le toit de la cafétéria, un jeune homme était allongé, sa jambe droite s'appuyait contre son genou gauche qui était légèrement dressé. Dans ses mains, le garçon tenait une aiguille, au bout de laquelle se trouvait un fin fil rouge. Un petit bol remplit d'un liquide ambré était posé à côté de son flanc droit. Les longs doigts du garçon trempèrent l'aiguille dans le bol. Les cuisses de ce garçon étaient couvertes d'un large vêtement sale et gris qui s'arrêtait au niveau de ses genoux. Au bout de ces jambes pâles, les deux pieds du garçon étaient nus, eux aussi, l'un tapant contre le toit et l'autre tournant autour de lui-même, tout en suivant le rythme d'une petite mélodie émanant des lèvres rosies du garçon. Le bas de son visage s'était creusé pour permettre aux lèvres du garçon de s'arrondir et ainsi de laisser filtrer un doux sifflement. La chevelure blanche du jeune homme tombait sur une veste roulée en boule placée sous tête du garçon orientant celle-ci vers son ventre. Ses yeux écarlate fixaient son aiguille qui s'approchait de son ventre, il tira sur l'ample débardeur noir qui lui couvrait le nombril.

La mélodie cessa, les pieds du garçon s'immobilisèrent, ses dents vinrent se planter dans sa lèvre inférieure, il planta l'aiguille à quatre centimètres de son nombril, le fil suivait lentement les mouvements de l'aiguille passant lui aussi entre la chair du garçon. Les mains du jeune homme recommencèrent l'opération trois fois, s'arrêtant finalement juste au-dessus du nombril. L'aiguille passa autour de l'index du jeune homme obligeant le fil à se tendre, une fois correctement tendu, l'albinos arracha le fil d'un coup sec. Il n'y avait qu'un tout petit bout rouge qui sortait encore de la chair blanche. Le jeune homme releva son débardeur encore un peu plus, de sa pomme d'Adam à son nombril, il y avait maintenant une ligne de croix cousue à même sa peau. Fier de lui, il trempa de nouveau l'aiguille dans le bol et la posa contre ce dernier. Sa main droite s'engouffra dans sa poche pour en sortir un chiffon blanc. Il le roula puis trempa une des extrémités dans le liquide brun, serrant encore un peu plus les dents, il passa le chiffon contre son torse, essuyant quelques perles de sang.

Une fois son affaire terminée, il se redressa, cambrant son dos en arrière pour faire craquer ses articulations. Il s'étira, étendant ses bras face au QG du bataillon qui était maintenant plongé dans la pénombre. Il enfila assez rapidement sa veste, l'air de la nuit était relativement frais, à présent, il lui tardait de rejoindre le dortoir. L'albinos récupéra son aiguille qu'il laissa tomber dans sa poche et se pencha une nouvelle fois pour saisir le bol. Une fois droit, il regarda le contenu du récipient, en arquant un sourcil. Jugeant qu'il ne pourrait plus rien faire de cette quantité, il porta le bol à ses lèvres et laissa le liquide se déverser, il se racla rapidement la gorge que l'alcool s'était occupé de réchauffer juste avant de jouer au funambule sur le toit pour rapidement arriver à proximité d'une gouttière. L'albinos entrouvrit les lèvres et captura entre ses dents son bol, puis, il se pencha et posa ses deux mains sur la gouttière, lentement, son corps glissa contre la gouttière froide. Une fois que ses pieds touchèrent le sol, il s'empressa de rejoindre le dortoir.

Une douce chaleur l'entoura lorsqu'il pénétra dans le couloir, il passa devant deux portes avANT d'ouvrir la troisième et de s'engouffrer dans sa chambre. Alors que le garçon grimpait nonchalamment sur la montagne de linge sale en face de son lit pour ramper sur son matelas, sur l'autre lit, un autre garçon releva la tête. Le visage de ce garçon était relativement pâle et parsemé de taches de rousseur qui se concentraient sous ses grands yeux verts et sur son nez aquilin. Ses traits étaient trop marqués pour qu'on puisse le désignait par l'adjectif « garçon », son visage exprimait constamment une expression agacée et sérieuse, la barbe rousse et hirsute qui lui couvrait la totalité de la mâchoire renforçait cet aspect. Cependant, cet individu frisait tout juste le mètre soixante, alors pour le taquiner tout le monde continué de le considérer comme adolescent.

- Wade.

L'albinos tourna la tête vers son voisin de chambre.

- Tu fais ce que tu veux de ton linge, mais ne prends plus mes serviettes.

Wade se mit sur le dos puis soupira. Le rouquin venait de se lancer dans sa quotidienne leçon de moral ennuyante au possible. Un long soupire émana de la bouche de l'albinos puis, sans prêter attention aux paroles de l'autre, il se leva et sortit de la pièce, laissant son compagnon de chambre discuter avec le papier peint de cette dernière. Le visage de l'albinos fut décoré d'un sourire en pensant à la façon dont il allait tuer le temps. À cette heure-ci, la plupart des gens du dortoir étaient occupés à leur toilette, laissant donc leur chambre vide.

Le corps de l'albinos se rapprocha du mur, collant presque son oreille contre la façade. Il s'arrêta face à la porte d'une chambre et tenta d'écouter à l'intérieur. C'était un premier repérage, il entama donc le deuxième en posant son coude contre la poignée l'inclinant lentement, puis en exerçant une légère pression contre la porte, il termina cette deuxième étape de son infiltration. La porte lui résista, son sourire s’agrandit. Il décolla son corps de la porte et se baissa au niveau de la serrure, il passa la main sous sa veste et en sortit un couteau dont la lame était étrangement fine. La lame rentra dans la serrure, Wade la fit gigoter dans la serrure jusqu'à entendre un cliquetis. Il jeta rapidement un coup d’œil aux alentours pour voir si personne ne l'avait vu puis, il entra dans la pièce en rangeant son arme.

Cette dernière n'était éclairée que par un pâle rayon de lune passant à travers une fenêtre. Elle ne possédait qu'un seul lit, un bureau et une armoire. Habituellement, Wade fouillait les armoires et volait seulement quelques sous-vêtements que son propriétaire retrouverait éparpillés un peu partout, mais pas aujourd'hui. Il s'approcha lentement du bureau pour en ouvrir les tiroirs et fouiller à l'intérieur à la recherche de quelque chose d'intéressant. Wade adorait trouver des effets personnels, représentant la personnalité de celui qui les possédait, c'était quelque chose de très intime.

Soudain, il entendit des bruits de pas, après un rapide regard à la pièce, il se glissa sous le lit, bloquant sa respiration. Seul le léger cliquetis d'un couteau se fit entendre.

_______________________________

Personnage aux propos déplacés.
Personnage à la sexualité débridée.
Personnage aux gouts sanguinolent.

Joueur à la ramasse.
Grand empereur Waduck.

Empire Waduck:
 
avatar
Masculin Messages : 66
Age : 18
Localisation : InTheTitan
Humeur : "J'ai faim"
Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chapardage [PV : Eren] Sam 16 Avr - 12:32
Eren Jäger
La nuit commence de tomber. Tout le monde se dirigeait vers leurs chambres tandis que certains membres du bataillon étaient encore dans la cafétéria. Toi, tu es encore dans la cafétéria. Tu viens de finir ton plat. Tu n'as plus d'espoir pour la nourriture de la cafétéria, en effet, cette dernière n'est pas la meilleure du monde. Mais en général, tu n'insistes pas trop et tu manges ce que tu as dans ton plat même si ce n'est pas quelque chose que tu aimes. De toute façon, tu n'as pas vraiment le choix.

Tu es encore un peu fatigué de ta journée. Tu as dû faire beaucoup de corvées. Tu as même dû déplacer des objets de 35 kilos. Tu sens les quelques courbatures dans tes bras et dans tes jambes. Mais tu ne penses qu'à une seule chose, te coucher dans ton lit et passer une bonne nuit de sommeil. Ça fait très longtemps que tu n'as pas été fatigué comme ça. Tu pensais même que tu allais y rester mais tu te dis que c'est fait désormais. Après tout, tu es habitué à ça donc tu n'es pas très surpris.

Tu te lèves, et tu te diriges vers la salle de bain. Après une bonne douche, tu te sens un peu plus détendu. Maintenant, tu dois te laver les dents. Tu cherches ta brosse à dent mais tu ne l’a trouve pas. Tu cherches partout mais sans succès. Tu l'as surment oublié dans ta chambre. Tu sors de la salle de bain et tu t'y diriges. Il faut vraiment être bête pour oublier une brosse à dent. Mais avec la fatigue, ça peut arriver. Tu essayes de te consoler, désespérément.

Tu es devant la porte de ta chambre. Tu ouvres la poignée. En général, tu fermes tout le temps la porte à clé et quand tu veux entrer, tu regardes toujours si quelqu'un est entré. La porte n'est pas ouverte, tu es sûr à 100% que tu l'avais fermée. Tu te dis que quelqu'un est entré. Tu es dans ta chambre, tu regardes entour de toi et tu remarques une silhouette sous ton lit. Tu t'approches, tu t’accroupis et tu dis :

<< Alors comme ça on rentre dans ma chambre sans autorisation ? En tout cas, tu ne sais pas très bien te cacher. >>


_______________________________

avatar
Masculin Messages : 56
Age : 16
Localisation : QG du Bataillon d'exploration
Métier : Soldat
Humeur : Indomptable

Identité du personnage.
Points de vie:
100/100  (100/100)
Thylars: 1690
Informations:
Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chapardage [PV : Eren] Ven 22 Juil - 15:26
Wade Nux
La porte de la chambre s'ouvrit, la lumière du couloir s'infiltra timidement dans la pièce, disparaissant aussitôt. Ce court instant permit à Wade d’apercevoir quelque chose qui ressemblait à un vêtement. Sentant des pas s'approcher, son instinct lui fit attraper le vêtement et le passer autour de son crâne. Il peina quelque peu à se cacher le visage, puisqu'un de ses bras était coincé sous son corps et que celui dont il se servait avait la main fermée sur un couteau. Si bien, que lorsque le garçon qui occupait cette chambre se pencha, il vit que celui qui s'était introduit dans sa chambre portait un de ses vêtements sales qui ne lui couvrait qu'à moitié le nez, et que des mèches de cheveux blanches dépassées du tissu qui était placé sur ses cheveux.

La voix du garçon que Wade identifia comme un brun brisa le silence. Si ce dernier était un peu observateur, il devinerait sans mal devant les pommettes de l'androgyne qui venait de s'élever légèrement que le voleur était en train de sourire. La situation amusait énormément Wade, c'était assez incongru, car, malgré le fait qu'il devait posséder une demi-douzaine de couteaux sur lui, il se trouvait en position d'infériorité. C'était ironique et il adorait les choses ironiques.
Il prit soin de dissimuler au maximum son couteau et de glisser sa main sous sa veste, histoire de le glisser lentement dans une poche de son pantalon. Pour attirer l'attention de son interlocuteur, il jugea bon de répondre à la remarque du jeune homme.

- Oh, je voulais juste t'observer dans ton intimité, rien de bien vilain, non ?

Son ton était teinté d'une lueur de défi pour amplifier la provocation que causeraient ses propos absolument incohérents. Puis, malgré lui, il n'avait pu s'empêcher de dire ses mots avec un timbre relativement, pour ne pas dire totalement, aguicheur. Son regard avait pris une teinte lubrique, son bras coincé sous son corps glissa lentement jusqu'à son visage pour qu'il puisse le caler sur sa paume, les doigts de l'adolescent s'emparèrent du tissu cachant son visage pour découvrir ce dernier. Son couteau rangé, il put poser sa deuxième main sur sa hanche, sa jambe écrasée se plia légèrement et se sépara de l'autre, donnant à Wade une allure encore plus provocante. Sa veste tombait lentement le long de son épaule renforçant l'aspect que Wade cherchait à donner à sa silhouette. La chevelure, bien qu'en bataille, du jeune homme tombait le long de son bras se confondant avec la pâleur de ce dernier. Le reste des mèches de l'albinos se démarquaient dans l'obscurité, faisant quasiment office de source de lumière. Quant à son visage, il exprimait toujours quelque chose de lubrique et de mesquin, un sourire en coin, il reprit la parole.

- Continue, continue, à moins que tu préfères que je vienne t'aider ?

_______________________________

Personnage aux propos déplacés.
Personnage à la sexualité débridée.
Personnage aux gouts sanguinolent.

Joueur à la ramasse.
Grand empereur Waduck.

Empire Waduck:
 
avatar
Masculin Messages : 66
Age : 18
Localisation : InTheTitan
Humeur : "J'ai faim"
Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chapardage [PV : Eren]
Contenu sponsorisé
Chapardage [PV : Eren]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Fan Club] Eren Jaëger : La rage de l'Humanité
» Vos achats d'Otaku et vos achats ...... d'Otaku !!! ;P
» chapitre 50
» Asclème est lààà
» Shingeki no Kyojin (L'Attaque des Titans)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan - Shingeki no Kyojin :: QG du Bataillon d'Exploration :: Dortoirs-
Sauter vers: