AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Les titans ont-ils un sexe interne ? Jeu 3 Sep - 13:58
Invité




Les titans ont-ils un sexe interne ?

Résumé du RP • Les ordres viennent d'en haut et l'on est parfois obligé d'y répondre malgré nos envies. Ce jour-là, j'avais pour mission de terminer le ménage dans le district de Trost et de m'assurer que plus aucun dieu ne traînait dans les parages. Pour m'aider, on m'avait assigné à la tête d'un petit groupe principalement constitué de soldats fraîchement assignés. Autant dire que je m'enfonçais tête la première dans les problèmes, surtout en dirigeant des gamins sans expérience. Puis, j'ai croisé le regard de Braun, ou plutôt, j'ai dû lever la tête pour devoir croiser son regard. L'ours pas commode, j'ai voulu connaitre ses fesses, pour pouvoir me souvenir de lui, la prochaine fois.
Joueurs



Reiner BRAUN Soldat du bataillon d'exploration
MPProfil



Edwige EAGLE Caporale du bataillon d'exploration
MPProfil

© Halloween


Les titans ont-ils un sexe interne, à la manière de certains insectes ? Car ces grandes créatures, bien que semblant de prime abord très peu intelligentes, sont très certainement, à la manière des animaux et des hommes, à même de se reproduire. Mais dans ce cas-là, à quoi peut bien ressembler un sexe de titan femelle ? Pire encore, celui d'un titan mâle ? Peut-être pondent-ils des œufs, comme certains reptiles, ou alors envoient-ils des phéromones dans l'air comme les plantes ? La pensée fulgurante qu'ils puissent utiliser nos corps en décomposition pour mettre au monde leur progéniture me traversa l'esprit avec une certaine vivacité. C'était écœurant, mais pouvait parfaitement être envisagé, car après tout, ils ne sortaient pas de nulle part, ces types-là. Et comment fonctionnait le système de reproduction ? Y avait-il pas exemple, au Sud de ce monde, une nursery gigantesque capable d'accueillir les centaines de bébés titans mis au monde chaque année ? J'imaginais non sans mal un papa titan faisant la cour à ses dames dans le but d'en obtenir quelques bonnes grâces par la suite. Les titans ne me semblaient pas être très fidèles en amour, bien qu'en groupe il m'ait déjà été donné d'observer qu'ils agissaient parfois dans une anarchie contrôlée. Comme si l'instinct qu'ils avaient su développer depuis leur apparition leur dictait une certaine conduite. Peut-être avaient-ils une parade nuptiale dans laquelle ils devaient défiler sous les yeux de leurs donzelles avec une quelconque tenue d'apparat. Mais dans ce cas-là, est-ce que certains titans avaient les mains baladeuses ? Il devait forcément y avoir au moins une perversion chez ces drôles d'asperges géantes -en plus de celle de nous manger vivant bien évidemment- et j'étais persuadée qu'elle était d'ordre sexuelle. Ils devaient sacrément prendre leur pied en se culbutant, c'est moi qui l'dis !

J'ouvris les yeux, brusquement, mais fut contrainte de les refermer bien vite, peu habituée à la luminosité du soleil naissant qui filtrait au travers des rideaux. Tu es une perverse Edwige. Ouais, c'était pas nouveau. Penser au système de reproduction d'une grosse bestiole dès le réveil, c'était tout moi. Je soupirais et posais un bras sur mes yeux, peu encline à quitter mes draps et la chaleur réconfortante de mon lit. J'aimais être au lit de toute façon. Pourtant, j'avais eu hier l'ordre de me lever tôt pour patrouiller et faire le ménage dans le district de Trost. Comme si j'avais encore envie de retourner là-bas. De retourner auprès de ses allumés de la culotte qui croyait en des conneries comme Maria et ses copines. Elles devaient bien se marrer d'ailleurs, ces trois-là en voyant à quel point l'espèce humaine aimait plonger tête la première dans sa stupidité. Je ne pus retenir un sourire moqueur. Ouais, l'Homme est tellement stupide. Je me redressais et, assise dans mon lit, je laissais mon esprit vagabonder ailleurs. Loin de tout ce bordel et de toute la crasse de l'espèce humaine. Pendant un temps, mon esprit voleta dans d'imaginaires, mais pourtant ravissantes prairies aux fleurs merveilleuses et aux senteurs exquises. Puis, je revins tristement à la réalité et, non sans une certaine amertume, je quittais mon nid douillet pour ouvrir les fenêtres de ma petite chambre. Il était encore tôt et le soleil peinait à pointer le bout de son nez et pourtant il était déjà l'heure de quitter la sécurité pour s'enfoncer dans l'inconnu et le cauchemardesque.

J'étais loin d'être motivée, mais les ordres étaient les ordres et je n'avais pas d'autre choix. Aussi, après une toilette rapide, je m'habillais et me résignais à porter mon équipement. J'avais encore le souvenir de la première fois où j'en avais porté un d'ailleurs. Moi qui n'étais pas une bête de muscle, j'avais eu des courbatures dès la fin de l'entraînement. Mais plus maintenant, maintenant, tu as l'habitude Edwige. Ouais, et pourtant, prendre des habitudes, c'est dangereux, parce qu'on est plus vraiment sur ses gardes. Je soupirais et après un dernier regard sur ma chambre, je quittais les lieux, prenant garde à ne pas être trop bruyante. Il y avait déjà du monde dehors et tandis que je quittais le QG du bataillon d'exploration, je me surpris à observer la vie qui animait peu à peu la grande ville, à la manière d'une fourmilière qui se réveille. C'était presque beau, presque gracieux et pendant un temps, je restais immobile à contempler la création des dieux. Des dieux qui te mangent Edwige. Divine providence, rien de plus. Agacée par mes propres pensées, je fronçais les sourcils et reprit ma marche, d'un pas rapide et vif. Je n'aimais pas être en retard ; non, je n'aimais vraiment pas ça. Surtout quand c'était moi qui dirigeais les opérations. J'avais l'impression de ne pas mériter mon grade et du coup, j'étais tellement agacée que j'avais tendance à faire passer mes mauvais sentiments sur les autres.

Nous devions tous nous retrouver au pied du mur -très joli jeu de mots à noter dans les annales- et je savais que nous ne serions pas nombreux. En même temps, pour des annales, il valait mieux ne pas l'être. Je soupirais, encore et croisais les bras sous ma poitrine en continuant d'avancer. Je serai au point de rendez-vous d'ici une petite quinzaine de minute et je tentais de me remémorer les prénoms de ceux qui participeraient à la mission avec moi. Pour ce genre de choses je n'avais pas franchement de mémoire et il était navrant de constater que je retenais mieux un prénom en l'identifiant à une paire de fesses qu'à un visage. Sauf que là, je n'avais encore jamais eu l'occasion de voir les fesses de ses messieurs-dames. Encore plus navrant. Néanmoins, j'avais un grand sens pratique et avais, de façon pragmatique, noté les noms et prénoms de mes "camarades" sur un bout de papier, juste au cas où. Mon intelligence me surprenait parfois. Deux noms me revinrent en tête. Le premier était celui d'une fille que je ne connaissais que trop bien -et dont je connaissais également les fesses- et qui était des plus charmantes. Elle avait un véritable visage de poupée et une poitrine énorme. Ouais, je l'aimais bien cette fille. Puis il y avait aussi ce type plus vieux que moi, gringalet comme pas possible, les yeux vitreux et sans fesses, qui s'amusait toujours à me faire pester en posant des questions idiote. Elle, c'était Lana ou Hannah ou un truc dans le genre. Lui il devait avoir un prénom comme Marcel ou Axel. Bref, deux personnes avec qui j'avais déjà bossé. Enfin, plus ou moins bossé, parce que nous n'avions pas vécu de grande aventure ensemble. Dans un coin de ma tête, je songeais à mes deux amis qui, ayant trop bu la veille risquaient d'avoir un troupeau de bisons dans la tête à leur réveil. Les pauvres. J'étais toutefois rassurée qu'ils n'aient rien de trop important à faire aujourd'hui et qu'ils n'aient pas été nommé pour partir avec moi. Je détestais les savoir en danger.

Je me stoppais brusquement en me rendant compte que j'étais justement au pied du mur. Sans mauvais jeu de mots. Sauf que, contrairement à ce que j'aurais pu penser, quelques-uns des grands dadets qui vont partir avec moi étaient déjà là et discutaient entre eux. Je le devinais en voyant les fesses si mignonnes et si parfaite de Lana, Hannah ou un truc dans le genre. Avec un petit sourire en coin, je décroisais mes bras et laissais mes mains retomber le long de mon corps avant de m'approcher discrètement. Il ne me fallut pas beaucoup de temps pour m'apercevoir que ça parlait de moi en fin de compte. Je levais les yeux au ciel. J'avais vraiment l'impression d'être un monstre pour eux parfois. Le plus étonnant résidait surtout dans le fait qu'ils ne m'aient pas encore remarqué. Les idiots. L'espèce humaine était vraiment au bout du rouleau pour créer des imbéciles comme eux, qui, bien trop occupés à rapporter des ragots sur les attouchements sexuels que je fournissais -ou non- pour regarder autour d'eux et s'assurer qu'ils n'étaient pas surveillés. Je soupirais. Pour ne pas changer. Et m'approchais jusqu'à me tenir juste derrière l'un d'entre eux. Après quoi, je me raclais la gorge bruyamment pour signaler ma présence. Immédiatement, les voix se turent et des regards blêmes me firent face. Pour un peu, ils étaient livides comme des cadavres. Virant au bleu pour certains. J'affichais un petit sourire sadique, uniquement dans le but de les faire paniquer davantage, mais décidais de ne pas relever. De toute façon, je ne pouvais pas empêcher les autres de parler de moi. C'était comme supprimer les libertés d'expression et d'opinion. Au lieu de ça, je préférai changer de sujet et passer à autre chose ;

« Attendons nous encore quelqu'un ? »

Lana, Hannah ou un truc dans le genre me signala qu'il manquait encore deux personnes pour que nous soyons au complet. Le gringalet sans fesses, avec un prénom comme Marcel ou Alex et un autre soldat qu'elle même ne connaissait pas. Je haussais les épaules, à défaut d'être en avance, je n'étais pas la dernière et c'était déjà ça. Je hochais doucement la tête pour la remercier de sa participation, après quoi, je la laissais parler dans le vide, n'écoutant même pas ses paroles, bien trop captivée par une question qui m'apparut comme vitale ; un titan peut-il se reproduire avec une petite humaine comme elle ? L'expérience en valait très certainement le coup.
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les titans ont-ils un sexe interne ? Dim 18 Oct - 21:35
Invité


Les titans ont-ils un sexe interne ? ▬ Edwige Eagle

A bien y réfléchir, qu'existait-il de mieux que la nuit ? Après une très longue journée à s'entraîner pour être fin prêt contre ces Titans démoniaques, on ne retrouvait le calme et le repos que lorsque le ciel s’obscurcissait, tout en restant illuminé par les éclatantes étoiles éparpillées un peu partout. Parfois, alors que chacun de ses camarades dormaient à poings fermés, Reiner ressentait le besoin de sortir pour observer en silence ses astres. Comme s'il attendait une réponse, sans pourtant savoir la question qui dérangeait son esprit. Ces nuits-là, ses yeux passaient lentement des étoiles lointaines aux murs qu'elles illuminaient, et il se mettait à profondément réfléchir. Peut-être ressentait-il le besoin de faire ça quand il se sentait un peu trop stressé ? Sans doute. Il s'était passé beaucoup de choses ces derniers temps aussi. Entre la stupéfiante découverte sur le petit idiot suicidaire qu'était Eren … Franchement qui aurait cru que ce crétin qui criait à tout bout de champ qu'il exterminerait les Titans, en était un lui-même malgré lui ? Ensuite, son entrée au Bataillon d'Exploration … Et la prochaine expédition qui approchait à grands pas … A vrai dire, le jeune soldat ne savait pas s'il devait se sentir impatient de mener sa première expédition en compagnie de nouveaux camarades, en plus de la plupart des anciens, ou très anxieux à l'idée de faire mauvaise figure … ou de mourir tout simplement. Enfin, c'était tout de même un peu trop tard pour penser à ce genre de choses. En rejoignant le Bataillon d'Exploration, il était prêt à sacrifier sa vie à n'importe quel moment ! Il ne devait pas craindre la mort, ni la peur de perdre certaines parties de son corps, il devait tout simplement agir comme un fier soldat, un homme qui ferait la fierté de l'Humanité … C'était du moins ce qu'il avait toujours pensé après toutes ces années passées dans les Brigades d'entraînement.

Cette nuit-là fut assez sombre, la lune n'était pas pleine, et on n'apercevait que très peu d'étoiles. Une courte sortie n'était de toute manière pas prévue, car Reiner s'était vu confier une nouvelle mission inattendue pour le lendemain, et il devrait se lever très tôt. Il était bien décider à faire de son mieux ! Ce fut un de ses supérieurs qui lui confia le soir même, il devait rejoindre un groupe dirigé par la Caporale Eagle à Trost, ils devraient simplement vérifier que rien de suspect ne s'y trouvait, un petit Titan malicieux par exemple … La probabilité d'en trouver était très faible, mais il fallait rester prudent au maximum, car c'était impossible de commencer la reconstruction du district sans être certain qu'on ne risquait plus rien. Le jeune soldat comprit ça assez rapidement. Il fut assez content qu'on le choisisse alors qu'il venait de finir l'entraînement. Quoiqu'il fut déçu que Bertolt ne les rejoigne pas. Une mission en sa compagnie était toujours bien meilleure ! Il se contenterait uniquement de ses encouragements, on ne savait jamais ce qu'il se passerait une fois qu'il serait sur place,  ils n'étaient pas de refus.
Ce fut donc le cœur léger et bouillonnant d'impatience à l'idée de faire ses preuves, que le jeune soldat s'endormit, pour seulement quelques heures.

Le réveil fut loin d'être difficile, Reiner était une personne qui était facilement en forme, et il se sentait extrêmement bien aujourd'hui, ainsi que déterminé à faire de son mieux, bien qu'il gardait un air totalement sérieux. Cette grande motivation dont il faisait preuve montrait sans doute qu'il n'était encore qu'une jeune recrue du Bataillon d'Exploration. Il n'avait pas autant d'expérience que ses aînés, de plus c'était la première fois qu'on lui demandait ce genre de choses. A cet instant, il ressemblait beaucoup à un jeune garçon qui s'apprêtait à partir en voyage où il vivrait de grandes aventures, découvrirait de nombreuses contrées, et accomplirait des exploits. Il était bien loin d'un homme craignant à tout moment d'être dévoré par un gigantesque Titan, ou même d'être torturé par lui avant de finir dans son estomac. Non, non … Même s'ils croisaient une de ces bêtes là, Reiner avait l'impression qu'il pourrait abattre le monde entier s'il le voulait. C'était étrange comme sensation ! Cela faisait bien longtemps qu'il ne s'était pas senti aussi excité que ce beau matin.

Reiner avait rapidement enfilé son uniforme et l'équipement tridimensionnel. Que de bons souvenirs dans ce fantastique appareil. Et pourtant, il ne pourrait jamais oublier l'entraînement extrêmement difficile pour pouvoir le maîtriser … Eh oui, même lui avait souffert. La douleur resterait toujours gravée dans son esprit.
Peu de temps après, le blond se précipita vers l'extérieur du QG en tentant de faire le moins de bruits possibles. Il fit très peu attention aux personnes déjà actives depuis un moment, soldats ou citoyens d'ailleurs, et commença à partir vers le district de Trost au pas de course, sans partir trop vite non plus, il ne voulait pas non plus arriver tout essoufflé. Il ne serait pas très utile s'il était fatigué avant même qu'ils commencent leur petite mission …
Sur le chemin, Reiner se demanda à quoi pourraient bien ressembler ses camarades du jour. Le nom du Caporale Eagle ne lui disait rien, il ne se rappelait pas l'avoir déjà croisée. Peut-être était-ce arrivé, mais il n'avait pas fait attention du tout. En journée, Reiner se concentrait au maximum sur ses entraînement avec Bertolt et autres, ou aux ordres qu'on lui donnait. Il était très sérieux, et préférait éviter de perdre du temps inutilement. La Caporale Eagle devait être une personne respectable. Elle avait rejoint le Bataillon d'Exploration pour défendre ainsi l'Humanité, et elle devait être compétente pour avoir un grade, le jeune soldat avait hâte de rencontrer sa supérieure et tous ceux qui l'accompagneraient aujourd'hui. Pourvu que tout se passe bien et que personne ne perde la vie !

Perdu dans ses pensées, Reiner ne fit pas attention qu'il se dirigeait vers la mauvaise direction et dû faire demi-tour. Ce n'était pourtant pas son genre de se tromper niveau orientation … Et il allait finir par être en retard. Le blond accéléra l'allure. On devait déjà l'attendre, le soleil était levé depuis pas mal de temps maintenant. Cette pensée se confirma quand il finit par apercevoir le petit groupe qu'il devait rejoindre. Ils étaient déjà bien nombreux. Il les rejoignit le plus rapidement possible et fit le salut militaire pour les saluer et annoncer sa présence.

« Soldat Reiner Braun au rapport ! Veuillez me pardonner pour le léger retard ! »

Tout en gardant un visage stoïque, son regard passa lentement sur chacun des membres, qu'il détailla d'un œil rapide. Il était arrivé il y a peu et ne pouvait reconnaître personne dans ce petit monde. Par contre, il repéra assez facilement la Caporale Eagle, elle dégageait une atmosphère différente des autres, lui sembla-t-il. Ses yeux se posèrent rapidement sur le mur. La journée serait encore longue aujourd'hui. Reiner n'attendait plus qu'ils commencent leur petite mission, il ne trouvait rien de mieux que ce sentiment de satisfaction de se rendre utile pour l'Humanité en tant que soldat du Bataillon d'Exploration.

© By Halloween sur Never-Utopia



J'espère que tu ne m'en veux pas trop pour le retard, je ne pensais pas avoir autant de boulot à faire. ;_; J'essayerai de répondre plus rapidement la prochaine fois ! :v: *serre le poing*
avatar
Invité
Les titans ont-ils un sexe interne ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] Problème de mémoire interne faible
» HISTOIRE DES TITANS pour y voir clair
» voyage interne ..
» Le choc des titans : Jane Eyre vs Wuthering Heights
» casting interne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Attack on Titan - Shingeki no Kyojin :: | Hors RPG | :: Archives-
Sauter vers: